Aller au contenu. | Aller à la navigation

Navigation

Navigation
Menu de navigation
Vous êtes ici : Accueil / À la une / Coronavirus : le point sur la situation à Herstal
Actions sur le document
Coronavirus : le point sur la situation à Herstal

Coronavirus : le point sur la situation à Herstal

Vous ne trouvez pas ci-dessous réponse à vos questions? Vous avez des questions sur la maladie elle-même, ses symptômes, son mode de propagation? Formez le numéro vert 0800 14 689 ou consultez www.info-coronavirus.be.
On vous conseille également la lecture de l'article de notre "Gazette de Herstal": "Coronavirus: connaissez votre ennemi"
 

Dernières nouvelles

Le Conseil National de Sécurité s’est réuni ce vendredi 24 avril pour définir la stratégie de déconfinement de la Belgique par rapport à la crise du Coronavirus.

La diminution du nombre d’hospitalisations journalières permet en effet aujourd’hui d’envisager un déconfinement graduel. 

Les règles qui resteront en vigueur jusqu'à nouvel ordre :

La limitation des contacts entre personnes ;

Le respect des distances de sécurité

Les bons réflexes en matières d’hygiène, « les gestes-barrières »

Se couvrir la bouche et le nez : obligatoire dans les transports en commun pour les usagers de 12 ans et plus, à partir du 4 mai ! Il est conseillé d’éviter les transports en commun quand c’est possible, et surtout, aux heures de pointe.

Plusieurs phases de déconfinement sont prévues

4 mai :

Le télétravail reste la norme.

Ouverture des magasins de tissus et merceries.

Activité physiques permise avec deux personnes en extérieur à condition de respecter les distances de sécurité.

Certains sports en extérieur et ne nécessitant pas de contact physique (golf, tennis...) sont égalemen autorisés.

11 mai :

Ouverture de tous les commerces (ceux qui ne nécessitent pas de contact physique)

18 mai :

Décision sur les commerces nécessitant un contact physique, comme les coiffeurs, par exemple.

Ouverture des musées

Entrainement physique au sein d’un club permis en extérieur

Reprises progressive des cours dans les écoles primaires et secondaires

Autorisation des réunions de famille à domicile

Autorisation de mariages et enterrements en plus grand nombre

Autorisation des excursions d’une journée dans le pays

8 juin :

Réouverture des restaurants, cafés et bars sous conditions strictes

Examen des points relatifs aux voyages à l’étranger, camps de mouvements de jeunesse, stages, etc. Les événements de masse estivaux restent interdits jusqu’au 31 août.

La règle 
Les personnes sont tenues de rester chez elles. Il est interdit de se trouver sur la voie publique et dans les lieux publics, sauf en cas de nécessité.
Sont notamment considérés comme nécessaires des déplacements tels que :
- se rendre dans les lieux dont l'ouverture est autorisée, et en revenir ;
- se rendre dans les lieux dont l'ouverture est autorisée, et en revenir;
- avoir accès aux distributeurs de billets des banques et aux bureaux de poste;
- avoir accès aux soins médicaux;
- répondre à des besoins familiaux, tels que rendre visite à son partenaire ou à ses enfants dans le cadre de la coparentalité;
- fournir l'assistance et les soins aux personnes âgées, aux mineurs, aux personnes en situation de handicap et aux personnes vulnérables;
- prendre soin des animaux;
- effectuer les déplacements professionnels, en ce compris le trajet domicile-lieu de travail;
- effectuer les déplacements dans le cadre d'une activité bénévole au sein d'une entreprise d'un secteur crucial ou d'un service essentiel visés à l'article 3, en ce compris le trajet domicile-lieu du travail;
- exercer les activités autorisées;
- Aller à l'école pour les classes qui ont repris les cours.
 

Limitez vos venues à l’administration

L'administration est fermée à la population l'après-midi à partir de ce lundi 23 mars.

Afin de lutter contre la propagation du Covid-19, nous recommandons de limiter au maximum vos venues à l’administration communale et les contacts avec nos agents.

Seules les procédures urgentes suivantes seront traitées chez nous jusqu’à nouvel ordre :

- Cartes d’identité arrivant à échéance

- Passeports urgents en cas de départ imminent (apporter la preuve du voyage)

- Déclarations de décès (entrepreneurs de pompes funèbres)

- Sépultures (entrepreneurs de pompes funèbres)

- Renouvèlement de permis de conduire (pour les catégories professionnelles uniquement)

- Déclarations d’arrivée et prolongation des cartes de séjour des étrangers (sur rendez-vous uniquement afin de réduire le nombre de personnes dans la salle d’attente: 04 256 80 80)

Pour tout le reste, nous vous demandons de reporter vos démarches, de prendre rendez-vous (dmlsbGVAaGVyc3RhbC5iZQ== ou 04 256 80 00) ou de passer par l’e-guichet : https://herstal-citoyen.lescommunes.be/

Suspension des enquêtes publiques

Selon les dispositions du Gouvernement Wallon prises en vertu de la crise sanitaire du Covid-19, les délais d’enquêtes publiques/d’annonces de projets sont suspendus  pour une durée de 30 jours renouvelable deux fois à dater du 18/03/2020. Cette suspension a pour effet de reporter la date de clôture de l’enquête publique/de l’annonce de projet en cours. Cette suspension concerne également le délai de remise d’avis pour les services consultés dans le cadre de l’instruction des dossiers.

Tout renseignement peut être sollicité auprès du service de l’urbanisme exclusivement par téléphone (04/256.83.10) ou par courriel à l’adresse dmlsbGVAaGVyc3RhbC5iZQ==

Les dossiers soumis à enquête publique ou annonce de projet sont consultables uniquement sur rendez-vous auprès du service de l’urbanisme le lundi, le mardi, le mercredi et le vendredi de 9h à 12h. Le rendez-vous peut être pris par mail à dmlsbGVAaGVyc3RhbC5iZQ== et par téléphone au 04 256 80 00

 

Etat civil et mariages

Les célébrations de mariage ne se feront qu’en présence de 30 personnes maximum tant à l’intérieur de la salle qu’à l’extérieur, futurs mariés et témoins compris. Les fêtes de mariage sont interdites.

Il est également possible d'enregistrer l'annuation d'une célébration, en téléphonant au : 04 256 80 73. 

Nous comprenons que cette règle soit triste à accepter auprès des futurs époux, mais la bonne application de cette règle est une preuve du bon sens et du civisme de tous.

 

Distribution des sacs poubelles roses

A partir de la semaine du 23 mars, le guichet de la recette sera accessible pour la vente des sacs roses (sacs d’exception pour les personnes disposant d’une dérogation) mais uniquement le vendredi de 10 à 12 heures. Afin d’éviter tout contact physique, le paiement se fera par Bancontact exclusivement. L’argent en liquide ne sera donc pas accepté. Merci de prendre vos dispositions.

Le guichet des taxes sera quant à lui fermé, le service sera accessible uniquement par mail (dGF4ZXNAaGVyc3RhbC5iZQ==) ou par téléphone (04 256 80 00). Merci pour votre compréhension.

 

Le CPAS

Le CPAS et l’ensemble de ses services restent ouverts et accessibles uniquement le matin.

Toutefois dans ce contexte particulier, l’objectif sanitaire nous oblige à limiter au maximum les RDV et les consultations au sein de nos différents services.

L’épicerie solidaire située Rue du Doyard 117 délivre les colis tous les jours de 9h30 à 11h30.
Le Service allocation handicap ne tient plus de permanence. Tout contact doit être pris par téléphone 04 256 81 06 ou 04 256 81 07 ou par Mail : c2V2aW0ua2FyYUBjcGFzaGVyc3RhbC5iZQ== ou ZGFuaWVsbGUuYmFzaWxlQGNwYXNoZXJzdGFsLmJl

Nous vous invitons à privilégier les contacts par mail – téléphone – courrier dans la mesure du possible.

L’ensemble de ces mesures provisoires et préventives s’appliquent jusqu’au 3 mai inclus. Celles-ci seront évaluées périodiquement et revues en fonction de l’évolution de la situation.

Nous vous invitons à prendre directement contact avec le service concerné soit :

L’accueil de la Cellule de Réinsertion au 04.256.82.30 – 04.256.82.31

L’accueil du CPAS ( siège central) 04. 256. 81 00 ou 04. 256. 81. 01 - aW5mb0BjcGFzaGVyc3RhbC5iZQ==

L’accueil du Service de médiation de dettes : 04. 256. 81. 15

L’accueil du Taxi social 0473.59.17.40

Sont fermés à la population :

- Les infrastructures sportives (la piscine, la plaine et le hall de La Préalle et le hall Michel Daerden)
- Le Centre culturel
- L’Espace Marexhe
- Les bibliothèques communales
- Le Musée de la Ville
- Les Espaces publics numériques
- L'Ecole de devoir Herstal-J
- Les cours d'alphabétisation ILI
- Toutes les Maisons intergénérationnelles

Concernant la collecte des déchets : 

Collectes de vos sacs et conteneurs : les horaires des tournées de collectes sont susceptibles d’être modifiés. Dans le contexte actuel, nous conseillons aux citoyens de sortir leurs sacs et leurs conteneurs en soirée, la veille du jour de collecte et de ne pas s’étonner d’une collecte tardive.

Concernant les cimetières

Dans le cadre de la lutte contre la propagation du Covid-19, les derniers hommages aux défunts ne sont permis à proximité du caveau que dans le respect des mesures de précaution édictées par les autorités :

- Le nombre de participants aux funérailles d’un défunt est limité à un maximum de 30 personnes, en ce compris le personnel communal et des pompes funèbres.

- Dans le respect des convictions de chacun, la cérémonie, confessionnelle ou non, devra être organisée en un lieu non confiné, autrement dit en plein air.

- Les rassemblements de personnes dans les cimetières sont en outre limités à la durée strictement nécessaire aux funérailles.

Nous vous remercions de votre compréhension.

 

Les questions fréquemment posées

 

Les voyages non-essentiels au départ de la Belgique et vers la Belgique sont interdits jusqu'au 8 juin 2020 inclus. 

Les excursions scolaires de plusieurs jours sont interdits jusqu'au 30 juin 2020.

Généralités

Que signifie le déclenchement d’une phase fédérale pour les autorités locales ?

La phase fédérale signifie que les Gouverneurs et Bourgmestres sont tenus d’appliquer les mesures générales décidées et de retirer leurs arrêtés pris précédemment. L’arrêté ministériel et les précisions d’application suivront dans les prochaines heures. Le but est d’harmoniser les mesures sur l’ensemble du territoire belge.

Que se passe-t-il en cas de non-respect des mesures décidées au niveau fédéral ?

Le respect des règles d'application est essentiel pour éviter une recrudescence incontrolée de l'épidémie et le report des phases ultérieures de déconfinement. C'est pourquoi il appartient à chacun de faire preuve de civisme et de prendre ses responsabilités.

En cas de non-respect des mesures fédérales (prévues par l’arrêté ministériel), les sanctions prévues par les articles 182 et 187 de la loi sur la Sécurité Civile du 15 mai 2007 seront d’application. Néanmoins l’accent est mis sur la prévention, le dialogue et le civisme de chacun.

Les autorités locales restent compétentes pour l’ordre public conformément à l’article 135§2 de la nouvelle loi communale sans toutefois aller à l'encontre des mesures prises au niveau supérieur ou à l'encontre de l'esprit de ces mesures. 

Les services de police effectueront des contrôles permanents afin de s'assurer du strict respect des mesures.

 

COMMERCES, MAGASINS ET CLASSES MOYENNES


1. Quels magasins restent ouverts ?
Tous les magasins peuvent ouvrir à l'exception:

- des instituts de beauté, des instituts de pédicure non-médicale, des salons de manucure, des salons de massage, des salons de coiffure et de barbiers, des centres de bien-être, en ce compris les saunas, des centres de fitness, des studios de tatouage et de piercing, des casinos, salles de jeux automatiques et bureaux de paris. Ces entreprises ne peuvent pas non plus faire de prestations à domicile. 

Les marchés restent interdits.


2. Des mesures particulières sont-elles d’application pour les magasins qui restent ouverts ?
Pour tous les magasins, les mesures nécessaires doivent être prises pour garantir le respect des mesures de distance sociale, en particulier le maintien d’une distance d’1,5 mètre entre chaque personne. Cette mesure ne s'applique pas aux personnes qui vivent sous le même toit comme par exemple aux parents à l'égard de leurs enfants.
Par ailleurs, l’accès aux grandes surfaces, aux magasins d’assortiment général de bricolage, aux jardineries et pépinières, ainsi qu’aux magasins en gros destinés aux professionnels doit être régulé :
• 1 client par 10 mètres carrés pendant une période de maximum 30 minutes ;
• dans la mesure du possible, il est demandé aux personnes de s’y rendre seules.

 

HORECA

Les établissements appartenant au secteur HORECA sont fermés. Le mobilier de terrasse doit être entreposé à l'intérieur. Les hôtels peuvent rester ouverts, à l'exception de leurs éventuels restaurants, bars, coins repas, salles de séminaires et autres espaces communs. Toute nouvelle initiative du type pop-up ou vente au garage est interdite.

Les livraisons de repas et vente de repas à emporter sont-elles interdites ?
Les livraisons à domicile et take-away ne sont pas interdits. Cela peut se faire durant les heures d’ouverture habituelles, moyennant le respect des mesures de distance sociale. Lorsque l’attente se fait à l’extérieur, les clients doivent également respecter les mesures de distanciation sociale.

Est-ce que les foodtrucks, kiosques et stands de nourriture sont autorisés ?
Non, ils doivent être assimilés à des échoppes d’alimentation que l’on trouve sur les marchés, ils ne peuvent dès lors pas être ouvert. Exception est faite dans les zones ne disposant pas d’infrastructures commerciales alimentaires. Le bourgmestre décide en fonction des besoins de sa commune si un marché est nécessaire ou non dans le cadre de l'approvisionnement alimentaire. Ils peuvent livrer à domicile sur commande, moyennant le respect des mesures de distance sociale.


ECONOMIE, TRAVAIL ET PROFESSIONS LIBERALES

La continuité de l’économie belge ne doit pas être mise en danger. Dans ce but tous les maillons de la chaîne de production doivent être garantis, des ressources à la production et à la consommation, importations et exportations comprises.
Les principes généraux sont les suivants :
Pour les entreprises ne relevant pas des secteurs cruciaux et services essentiels :
• le télétravail à domicile est recommandé dans toutes les entreprises pour tous les membres du personnel dont la fonction s’y prête.
• lorsque le télétravail n’est pas appliqué, les entreprises adoptent les mesures appropriées pour
o garantir le respect maximal des règles de distanciation sociale, en particulier le respect d’une distance d’1,5m entre les personnes
o à défaut de pouvoir garantir le respect des règles de distanciation sociale, offrir un niveau de protection au moins équivalant.
Pour les entreprises relevant des secteurs cruciaux et services essentiels :
Ces entreprises et services sont tenues de mettre en oeuvre, dans la mesure du possible, le système de télétravail à domicile et les règles de distanciation sociale.

Le télétravail est-il obligatoire ?
Le télétravail est recommandé dans toutes les entreprises et services quelle que soit leur taille, pour toutes les fonctions où il est possible de l’organiser.

Qu’en est-il pour les fonctions où le télétravail n’est pas possible ?
Pour les fonctions où le télétravail n’est pas appliqué, les travailleurs peuvent se rendre sur leur lieu de travail selon les principaux généraux exposés ci-dessus.

Que faire lorsqu’un employeur interdit le télétravail pour des « raisons organisationnelles » ?
L’employé peut porter plainte à l’inspection du travail via le site internet: https://emploi.belgique.be/fr/actualites/update-coronavirus-mesures-de-prevention-et-consequences-sur-le-plan-du-droit-du-travail

Existe-t-il des options de soutien pour les personnes qui reçoivent des allocations de chômage temporaires parce qu'elles appartiennent à un groupe à risque et ne peuvent donc pas aller travailler ?
Les personnes qui reçoivent des allocations de chômage temporaires peuvent consulter le site de l'ONEM https://www.onem.be/fr/documentation/feuille-info/e1-0 pour de plus amples informations.

En cas de chômage temporaire, le licenciement peut-il être prononcé sans préavis ? A défaut de travail, pour des raisons économiques, un employé a-t-il le droit de mettre fin au contrat sans préavis ?
En cas de chômage temporaire pour force majeure (COVID-19), les règles ordinaires relatives au licenciement restent d’application.

Les déplacements dans le cadre de la recherche d’emploi sont-ils considérés comme essentiels?
La recherche d’emploi peut être équivalant au travail. Les entretiens d’embauche peuvent avoir lieu moyennant le respect des mesures de distance sociale. Il est conseillé d’organiser les entretiens d'embauche autant que possible à distance.

SECTEUR AGRICOLE

Est-ce que les magasins qui fournissent les agriculteurs (produits phytosanitaires, fourrage, nourriture, …) peuvent rester ouverts ?
Oui, toutes les entreprises qui alimentent le secteur agricole continuent à fonctionner moyennant le respect des mesures de distance sociale mais il est recommandé le télétravail quand c’est possible.

Les marchés en gros (pour clients professionnels) peuvent-ils continuer (marché matinal à Bruxelles, criée à Zeebruges, …) ?
Oui. Les mesures de distanciation sociale doivent être respectées au maximum.

 

CONSTRUCTION (INTÉRIEURE, EXTÉRIEURE & AVEC OU SANS HABITANTS)

Chez les particuliers :
Les activités de construction peuvent avoir lieu en extérieur, y compris les activités d'un géomètre moyennant le respect des mesures de distance sociale. Cela s'applique également aux travaux effectués à l’intérieur des logements inhabités ou des bâtiments non occupés. Les travaux de réparations à l’intérieur des habitations individuelles peuvent être exécutés pour autant qu’ils soient liés à une urgence justifiée par la sécurité, le bien-être ou l'hygiène (problème de plomberie, électricité...).


Au sein des entreprises :
Tous les travaux de construction sont autorisés :
• Pour les entreprises des secteurs cruciaux et essentiels : en respectant, dans la mesure du possible, les règles de distanciation sociale.
• Pour les autres entreprises :
o Pour les travaux non-urgents : moyennant le respect des règles de distanciation sociale ou de l’application de mesures offrant un niveau de protection au moins équivalent
o Pour les travaux urgents : en respectant, dans la mesure du possible, les règles de distanciation sociale.

FINANCES

Fermeture d’entreprise et chômage économique : Faut-il toujours l’accord du Ministre de l’Emploi pour fermer une entreprise et invoquer le chômage temporaire pour un délai de 5 semaines ?
Dès le 13 mars 2020, la notion de chômage temporaire pour force majeure est appliquée de manière souple par l’ONEM. Toutes les situations de chômage temporaire dues au COVID-19 peuvent être considérées comme du chômage temporaire pour force majeure, même si, par exemple, il est encore possible de travailler certains jours.
Pour l'instant, ce régime souple s'applique jusqu'au 5 avril 2020. Cette période peut être prolongée jusqu'au 30 juin 2020 si les mesures sont prolongées ou renforcées par le Gouvernement.
Par conséquent, aucune demande de reconnaissance en tant qu'entreprise en difficulté ne doit être encore introduite auprès du Service public fédéral Emploi, Travail et Concertation sociale.
Si le chômage temporaire n'est pas dû au COVID-19, l'employeur peut encore recourir au système de chômage temporaire pour raisons économiques.


Les bureaux d'assurance peuvent-ils rester ouverts ?
Oui, mais ils sont encouragés à généraliser l’usage du téléphone et d’internet pour poursuivre leurs activités.


Un expert en assurance peut-il se rendre sur place ?
Oui. Cela n’est toutefois recommandé que pour des questions urgentes. Les règles de distanciation sociale doivent être respectées au maximum.

Qu’en est-il des banques et des bureaux de poste ?
Ces services font partie des exceptions qui peuvent rester ouverts à leurs horaires habituels mais moyennant le respect des mesures de distance sociale.

TÉLÉCOMMUNICATIONS

Les points de service ou de vente sont-ils accessibles ?
Les magasins de télécommunication (à l’exclusion des magasins qui ne vendent que des accessoires) peuvent ouvrir mais uniquement pour les urgences (téléphones, modems, décodeurs, cartes SIM) à condition qu'un rendez-vous soit pris à l'avance et de ne faire entrer qu'un seul client à la fois moyennant le respect des mesures de distance sociale. La vente de nouveaux services n'est pas autorisée dans ces points de service ou de vente.

Comment effectuer les réparations/installations et livraisons du matériel nécessaire ?
Contactez votre opérateur via les canaux de communication généraux (par exemple, téléphone, e-mail, site Internet). En cas de livraison par la poste ou de livraison à domicile par un technicien, les mesures de distance sociale doivent être respectées.
 

SERVICES AUX PARTICULIERS
Les dépannages et réparations urgentes, dans les habitations, relevant de la sécurité, du bien-être et de l’hygiène et des infrastructures ICT peuvent toujours avoir lieu moyennant le respect des mesures de distance sociale.


Quelle est la situation des aides ménagères (titres services, etc.) ? Peuvent-elles se rendre chez leurs clients ?
Oui, moyennant le respect des mesures de distance sociale.


Les activités liées au marché du logement (telles que les visites à domicile par des agents immobiliers, le contrôle de la régie foncière communale, certificat PEB, etc.) peuvent-elles encore avoir lieu ?
Non, les procédures de vente actuellement en cours peuvent se poursuivre. Mais aucune nouvelle procédure de vente avec visite sur place ne peut être lancée. Les audits énergétiques obligatoires peuvent avoir lieu pour les ventes immobilières en cours, moyennant le respect des mesures de distance sociale.


Qu’en est-il des inspections techniques des installations ? Et pour les contrôles de maintenance ?
Les entretiens d’installation, qui ne sont pas imposés par la loi et qui ne sont pas urgents ne peuvent pas être réalisés. Seules les inspections techniques, les interventions et les travaux urgents sont autorisés moyennant le respect des mesures de distance sociale.

Les avocats, notaires et huissiers de justice peuvent-ils continuer à recevoir des clients, notamment pour la signature d’actes ?
Oui mais uniquement pour les activités nécessaires et moyennant le respect des mesures d’hygiène et de distance sociale, et en appliquant au maximum le télétravail et les échanges électroniques avec leurs clients.


Qu'en est-il de la prostitution et des quartiers de prostitution ?
Ces activités sont strictement interdites.


DIVERS


Des services de sécurité peuvent-ils être prévus pour surveiller et garantir la chaîne alimentaire, l'approvisionnement et la vente au détail ?
Oui, les services de sécurité privée et particulière font partie des secteurs cruciaux et services essentiels, énumérés dans l’annexe à l’Arrêté Ministériel du 23 mars 2020. 60.

Je travaille dans le secteur de la sécurité privée et particulière, puis-je aller travailler? Dans le cadre des mesures actuelles, l’exception ne vise que les activités fondamentales et nécessaires de sécurité privée et particulière. Le secteur du gardiennage, composé des entreprises et services internes de gardiennage, ainsi que les services de sécurité des sociétés de transports en commun, peuvent poursuivre leurs activités et missions. Pour les installateurs de systèmes d’alarmes et de caméras, seuls les entretiens et dépannages urgents font l’objet d’une exception. Sur les autres activités quotidiennes ordinaires, comme le placement de nouvelles installations, les mesures générales sont d’application, comme le maintien de la distance d’ 1,5 mètre entre chaque personne. Les centres de formations de sécurité privée peuvent poursuivre leurs activités uniquement via enseignement à distance. Les conseillers en sécurité peuvent poursuivre leurs activités uniquement par voie digitale.

SANTE


Malgré les mesures générales de distance sociale, les soins pour les personnes sont prioritaires et doivent être garantis.
Ces dernières semaines, l'épidémie a eu un impact important sur l’offre de soins, tant au niveau de la médecine de première ligne que des hôpitaux. Des groupes de travail étudient déjà comment répondre à la fois à l’impératif de continuer à offrir les meilleurs soins aux personnes infectées par le covid-19 tout en élargissant graduellement et de façon sécurisée l’accès aux soins de santé généraux et spécialisés. La volonté est que, le plus rapidement possible, chacune et chacun puissent avoir accès aux soins de santé de manière à nouveau « normale » tout en évitant de saturer les infrastructures médicales nécessaires à la prise en charge des malades du virus. Il est conseillé de s’informer auprès des institutions de soins et de suivre leurs directives.


HÔPITAUX


1. Des mesures spéciales sont-elles prises dans les hôpitaux ?
La phase active du plan d'urgence hospitalier est activée depuis le 14 mars dans tous les hôpitaux. Toutes les consultations, les tests et les opérations prévues sont annulées. Seules les consultations, tests et interventions urgentes et/ou vitales peuvent avoir lieu. Les centres pratiquant l’interruption volontaire de grossesse restent ouverts et peuvent continuer à pratiquer leurs interventions psychologiques et médicales.
Toutes les thérapies existantes nécessaires (par exemple : chimio, dialyse, ...) peuvent être poursuivies.

2. Les visiteurs sont-ils admis dans les hôpitaux ?
Les visites sont toutes interdites excepté pour les parents d’enfants de moins de 18 ans et pour la famille proche de patients en situation critique ou en soins palliatifs. L’accompagnement de patients devant se rendre à des consultations ou tests nécessaires devra être limité à une personne.

3. Qu’en est-il pour les accouchements ? Ceux-ci sont-ils encore prévus dans les hôpitaux ? Si oui, sous quelles conditions ?
Bien entendu, vous pouvez toujours accoucher à l'hôpital. Toutefois, votre séjour à l'hôpital doit être le plus court possible ; il est déterminé en concertation avec votre médecin traitant (gynécologue, pédiatre, éventuellement anesthésiste). Votre partenaire peut être présent à la naissance et seules les visites de votre partenaire sont autorisées. Les visites familiales ne sont plus autorisées. En outre, vous devez suivre les directives de l'hôpital.


ASPECTS MÉDICAUX

Existe-t-il un risque d'infection par le biais d’un contact avec des objets / surfaces ?
Ce risque existe mais il est beaucoup plus faible que lors d’un contact direct avec une personne infectée.
Dans des conditions idéales, le virus survit en moyenne environ trois heures sur les surfaces et les matériaux lisses (comme les poignées de porte, les rampes, les tables, etc.). Le virus ne survit pas bien sur du matériel absorbant (tel que le carton, le papier, le textile...). Le virus est très sensible au dessèchement, à la chaleur et à la lumière du soleil.
Toute personne qui absorbe des gouttelettes porteuses du virus dans la bouche, le nez et les yeux – par contact avec les mains – peut être infectée par le virus. Il est important de se laver les mains de manière régulière et rigoureuse après un contact avec les surfaces et les emballages qui ont été touchés par de nombreuses personnes.

Qu'en est-il de la contamination des emballages et des denrées alimentaires ?
Le site de l'AFSCA fournit des informations de clarification aux consommateurs et aux opérateurs de la chaîne alimentaire : http://www.favv.be/professionnels/publications/communications/coronavirus.asp

Quelles sont les recommandations en matière de port de masque/de gants dans l’espace public ?
Le transfert de COVID-19 se fait par l'intermédiaire de gouttelettes et par contact avec des surfaces contaminées, et non par l'air. Par conséquent, le port d'un masque ne protège pas contre l'infection, si l'on n'a pas de contact étroit (à une distance de 1,5 mètres) avec une personne malade.
Se couvrir la bouche et le nez fera partie des bonnes pratiques pendant ce déconfinement lorsque des contacts étroits ne pourront être évités. Cela peut se faire par l’intermédiaire d’un masque dit « de confort » ou d’une autre protection alternative en tissu (écharpe, bandana). Cette pratique sera :
• Fortement recommandée dans l’espace public
• Obligatoire dans les transports en commun pour les usagers de 12 ans et plus.
Cette pratique n’est pas une protection suffisante si elle ne s’envisage pas dans le cadre du respect des distances de sécurité et des mesures d’hygiène.
Pour plus d’information sur les masques en tissu : https://www.info-coronavirus.be/fr/masque/
Le port de gants n'est en revanche pas recommandé car il donne un faux sentiment de sécurité, et on ne se lave plus les mains, tout en se touchant la bouche, le nez et les yeux avec la main gantée, ce qui peut encore entraîner une infection. Il est préférable de se laver les mains régulièrement avec de l'eau et du savon.

CENTRES DE SOIN

Est-il autorisé d’organiser une zone de discussion dans le hall d'entrée d’une maison de repos ? (Une pièce temporaire avec sa propre porte extérieure, où une grande plaque de verre est incorporée dans le mur et dans laquelle un système d'interphone est installé). Est-ce que le déplacement de 1 ou 2 membres de la famille au maximum vers cette zone est repris dans la rubrique « déplacements pour aider les personnes dans le besoin » ?
Cela est possible à condition que la zone de discussion soit désinfectée après chaque visite. Ceci dit, la communication à distance (téléphone, appel vidéo, ...) est à privilégier pour des raisons d’hygiène.

Les services d’aide à domicile et d’aide familiale pour : personnes âgées, soins à domicile, personnes en situation de handicap, maison d’accueil pour femmes battues, épiceries sociales, maisons d’accueil et structure d’hébergement pour personnes en difficultés sociales et abris de nuit, centres de coordination de l’aide et des soins à domicile, … peuvent-ils continuer leurs activités ? Oui.

Les assistants de personnes handicapées sont-ils autorisés à poursuivre leurs activités ? Oui, absolument.

Les infirmiers à domicile peuvent-ils continuer à travailler ?
Oui, les soins à domicile doivent continuer.

Les psychologues sont-ils essentiels ? Oui.

Les centres d’appels pour les personnes dans le besoin (centres prévention suicide, violences conjugales, …) restent-ils ouverts ?
Oui, ils restent ouverts moyennant le respect des mesures de distance sociale par les opérateurs.
Vous trouverez ci-dessous les numéros de téléphone et sites internet principaux utiles
Centre de prévention du suicide : 0800 32 123
Ecoute violences conjugales : 0800 30 030 - Ecoute violencesconjugales.be 

Comportements violents: Asblpraxis.be
Télé-Accueil : 107
SOS Parents : 0471 414 333
Ecoute -Enfants :103
SOS Viol : 0800 98 100
SOS Enfants, FWB : https://www.one.be/public/1-3ans/maltraitance/equipe-sos-enfants/


SOINS

Qu'en est-il des soins en dehors de l'hôpital ?
Il est conseillé aux citoyens de ne se rendre aux consultations externes que pour les soins ambulants urgents et nécessaires. En cas de doute, ils doivent contacter leur prestataire de soins. Il appartient à ces prestataires de soins de santé de déterminer quels sont les soins urgents et nécessaires qui ne peuvent être reportés.

Les magasins de dispositifs médicaux (entre autre les magasins de soins à domicile, les opticiens, les audiciens, les bandagistes …) peuvent-ils rester ouverts ?
Ils sont ouverts, moyennant le respect des mesures de distance sociale, mais uniquement pour les urgences, en ne recevant qu’un seul client à la fois et ce, sur rendez-vous. Les soins et ventes qui peuvent être postposés doivent l’être. Les examens de la vue sont fortement déconseillés en raison du risque de contamination via le liquide oculaire.

Les dentistes, kinésithérapeutes, ostéopathes, podologues, etc. peuvent-ils exercer leur activité ?
Les dentistes, kinésithérapeutes, ostéopathes, ... peuvent continuer à exercer leur activité. Ils sont invités à reporter les soins qui peuvent l'être ou qu'ils ne jugent ni urgents ni nécessaires.

Les centres d’esthétiques (et de bronzage) sont-ils ouverts ?
Les centres d’esthétiques, de pédicure, de soins de pieds spécialisés et de bronzage doivent fermer. Ces praticiens ne peuvent pas exercer au domicile de leur client ni sur rendez-vous.

Est-ce que les ateliers de tatouages peuvent rester ouverts ?
Non, ils doivent être fermés.

Les laveries peuvent rester ouvertes ?
Les laveries restent ouvertes pendant les heures d’ouverture habituelles, moyennant le respect des mesures de distance sociale et les mesures d’hygiène.

Les pressings peuvent-ils rester ouverts ?
Ils sont fermés, mais peuvent laver les vêtements et les uniformes nécessaires à un emploi dans les secteurs essentiels, sur rendez-vous et moyennant le respect des mesures de distance sociale.


SOINS AUX ANIMAUX

Les vétérinaires, peuvent-t-ils poursuivre leurs activités ?
Oui. Ils sont invités à reporter les soins qui peuvent l'être ou qu'ils ne jugent ni urgents ni nécessaires. Ils sont tenus de respecter au maximum les règles de distanciation sociale.

Les refuges pour animaux sont-ils ouverts ?
Les refuges pour animaux sont ouverts. Ils sont invités à n'accueillir les personnes désirant adopter ou abandonner leur animal que sur rendez-vous. Les règles de distanciation sociales doivent être respectées au maximum. Les volontaires sont également autorisés à apporter leur contribution.

Les salons de toilettages sont-ils ouverts ?
Non, ils sont fermés. Le service à domicile n’est pas autorisé non plus.

 

ENSEIGNEMENT


ACCUEIL DES ENFANTS
Les crèches et les gardiennes d'enfants restent-elles ouvertes ?
Pour plus d’informations concernant l’accueil des enfants référez-vous au site de la communauté : Fédération Wallonie-Bruxelles : https://www.one.be/public/detailarticle/news/coronavirus-les-conditions-dacces-pour-mettre-votre-enfant-en-creche/

Comment les gardiennes doivent-elles organiser les mesures de distance sociale ?
Les mesures d'hygiène nécessaires doivent être respectées, mais il est vrai que la distance sociale est difficile à appliquer dans le cadre de la garde d’enfants. Les mesures de distance sociale doivent être strictement respectées par les parents. Il est vrai que les groupes d’enfants issus d’une même crèche peuvent être considérés comme appartenant à un groupe social homogène.


ENSEIGNEMENT

Les écoles maternelles, primaires et secondaires sont-elles fermées ?

Les leçons et activités sont suspendues dans l'enseignement maternel, primaire et secondaire, à l'exception de celles déterminées par les établissements d'enseignement pour la journée d'essai du 15 mai 2020. A partir de cette date, le personnel et tous les élèves à partir de l'âge de 13 ans sont tenus de se couvrir la bouche et le nez avec un masque ou toute autre alternative en tissu. 

Une garde, organisée uniquement par le personnel interne, est au moins mise en place pour les enfants dont les parents :
− travaillent dans le secteur de l'aide et des soins de santé ;
− travaillent dans les services publics essentiels ;
− n’ont pas de possibilité de les faire garder par d’autres personnes que les grands-parents (peu importe l’âge de ceux-ci).

Peut-on créer de nouvelles initiatives de garde d’enfants ?
Non, seules les organisations déjà en place peuvent se poursuivre. De nouvelles initiatives qui dépassent le cercle des contacts existants sont proscrites. Les stages sont interdits.

Que faire des enfants de parents (probablement) contaminés ?
Si le parent de l’enfant est (potentiellement) contaminé mais que l’enfant ne présente pas de symptômes de la maladie, ce dernier peut aller à la garderie/l’école, à moins qu’un médecin généraliste n’en décide autrement.

Les internats et les établissements d’enseignement spécialisé sont-ils fermés ?
Les internats et les enseignements spécialisés restent ouverts mais les cours sont suspendus.

Les universités, hautes écoles et autres écoles sont-elles fermées ?
Il est demandé aux universités et hautes écoles d’organiser leurs cours uniquement à distance, , à l’exception des stages pour les étudiants qui peuvent contribuer aux soins.

Qu’est-il prévu concernant l’organisation des examens universitaires ?
Cela sera déterminé plus tard suite à l’évaluation de l’évolution de la situation.

Les écoles des métiers de la sécurité seront-elles fermées ?
Les écoles des métiers de la sécurité poursuivent l’enseignement de base par le biais de l'enseignement à distance ou apportent une aide à l'effort de crise par une formation sur le terrain.

Les règles arrêtées pour les écoles sont elles aussi d’application pour les Académies de Musique, Théâtre et Danse ainsi que les Académies de dessin ?
Oui, elles ne peuvent enseigner que par le biais de l'enseignement à distance.

VIE PUBLIQUE

 

Rester à domicile demeure la norme. Seuls les déplacements autorisés peuvent être effectués. Par ailleur, il est recommandé de faire ses cources dans une ville ou une commune située à proximité du domicile ou du lieu de travail.

Les activités privées et publiques à caractère culturel, social, festif, folklorique, sportif, touristique et récéréatif sont interdites.

Sont néanmoins autorisées les promenades et les activités physiques (en ce compris les balades à moto) en plein air n'impliquant pas de contact physiques et à la condition qu'elles soient exercées: soit seul, soit en compagnie de personnes vivant sous le même toit ; sont ici également visées les communautés de jeunes et leur accompagnant issus d'institutions de la jeunesse vivant sous le même toit ; et/ou en compagnie de maximum deux autres personnes qui doivent toujours être les mêmes, moyennant le respect d'une distance d'1,5 mètre entre chaque personne. 

Ces activités sont autorisées pour le temps nécessaire pour les exercer. Après l'exercuce de ces activités, le retour à son domicile est obligatoire. Les services publics restent gratuits. 

DÉPLACEMENTS

Peut-on encore se déplacer ?
Les citoyens sont tenus de rester chez eux afin d’éviter un maximum de contacts en dehors de leur famille proche.
Seuls les déplacements nécessaires sont autorisés : suivants sont autorisés :
1) les déplacements professionnels (en ce compris les déplacements domicile/travail et les déplacements effectués par les bénévoles dans le cadre de leurs activités au sein d’un secteur crucial ou service essentiel) ;
2) les déplacements indispensables (aller chez le médecin, au magasin d’alimentation, à la poste, à la banque, à la pharmacie, faire le plein d’essence ou aider des personnes dans le besoin, les sans-abris, les déplacements des parents vers la garderie où se trouvent leurs enfants, les déplacements exigés dans le cadre d’une obligation légale, le rechargement des compteurs à budget, s'exercer à la conduite…) ;
3) les promenades et les activités physiques (en ce compris les balades à moto) en plein air n’impliquant pas de contact physique à la condition qu’elles soient exercées :
• seul ;
• en compagnie de personnes vivant sous le même toit ; sont ici également visées les communautés de jeunes et leur accompagnant issus d’institutions de la jeunesse vivant sous le même toit.
• et/ ou en compagnie de maximum deux autres personnes qui doivent toujours être les mêmes, moyennant le respect d’une distance d’ 1,5 mètres entre chaque personne.
Ces activités sont autorisées pour le temps nécessaire pour les exercer. Après l’exercice de ces activités, le retour à son domicile est obligatoire.
Il reste interdit de s’installer dans les parcs. Une tolérance sera appliquée pour les personnes âgées et les femmes enceintes. De la même manière, les mesures ne peuvent s’appliquer strictement aux personnes à mobilité réduite ou souffrant d’un handicap mental.
Sont également interdits les piqueniques et bains de soleil dans ces parcs.
Par ailleurs, l’utilisation d’un véhicule motorisé dans le cadre de l'exercice d'une activité physique et des promenades n'est autorisée que pour se rendre dans les lieux (ex. bois à distance raisonnable) ou infrastructures sportives nécessaires à l’exercice de l'activité physique en question ou de la promenade. Il est rappelé que les activités touristiques et les excursions ne sont pas autorisées.

4) Rendre visite à un autre ménage dans les limites prévues

Des mesures particulières sont-elles prises pour les transports en commun ?
Les transports en commun sont maintenus.
Les usagers de ces transports, âgés de 12 ans ou plus, sont tenus de se couvrir la bouche et le nez en portant un masque ou toute autre alternative en tissu dès l’entrée dans la gare, sur le quai ou un point d’arrêt, dans le bus, le (pré)métro, le tram, le train ou tout autre moyen de transport organisé par une autorité publique.

Qu’en est-il des taxis (et autres services de transport “on-demand”) ?
Les taxis peuvent continuer à transporter des clients moyennant le respect d'une distance minimale de 1, 5 mètre entre chaque personne. Le nombre de personnes qui peuvent être transportées varie donc en fonction du type de véhicule.
Les personnes vivant sous le même toit peuvent partager un même taxi. La règle de la distance minimale n’est ici pas d’application.
Il est conseillé d’aérer et de nettoyer régulièrement le véhicule.

Quelles mesures sont prises concernant le covoiturage ? Combien de personnes peuvent partager un véhicule privé ? Comme pour les taxis, une distance de 1, 5 mètre doit être respectée entre chaque personne. Le nombre de personnes qui peut être transporté varie donc en fonction du type de véhicule. Pour les personnes habitant sous le même toit, cette règle quant à la distance minimale ne s’applique pas. Il est conseillé d’aérer et de nettoyer régulièrement le véhicule. De manière générale, les déplacements doivent être évités autant que possible.

Est-il encore autorisé d’utiliser les services de partage de voitures ou de trottinettes ?
Oui, ils sont considérés comme des moyens de transport et ne sont donc pas être interdits, sauf pour une utilisation récréative.

Est-ce que les services de réparation peuvent exercer leurs activités ?
Les garagistes, magasins de pneus et réparateurs de pare-brise peuvent rester ouverts, mais uniquement pour effectuer des réparations urgentes, sur rendez-vous et moyennant le respect des mesures de distance sociale. Il s’agit des réparations qui sont nécessaires pour garantir la sécurité du véhicule (réparation des freins, réparation des phares, remplacement des pneus hivers par des pneus été…). La même mesure s’applique aux réparateurs de vélos.
Les services de réparation/interventions urgentes à domicile peuvent continuer d’exercer à la demande du consommateur ou de l’entreprise, sur rendez-vous et moyennant le respect des mesures de distance sociale.

Puis-je passer mon permis de conduire ?
Les leçons et les examens de conduite, tant théoriques que pratiques peuvent reprendre.  

Aussi bien en Flandre, en Wallonie qu’à Bruxelles, les centres de contrôle technique ont dû fermer pour plusieurs semaines. Suis-je encore valablement assuré si mon certificat de visite expire après le 13 mars 2020 ?
Il existe un engagement politique des régions visant à prolonger les “certificats de visite” expirés après le 13 mars 2020. Par conséquent, les véhicules automoteurs dont le certificat de visite a expiré après le 13 mars 2020, ont un certificat valide. L’assureur ne pourra invoquer cette raison dans le cadre d’un droit de recours contre le preneur d’assurance.
En Wallonie, les informations pertinentes sur le contrôle technique peuvent être consultées sur : http://mobilite.wallonie.be/home/je-suis/un-citoyen/en-voiture/services-et-solutions/controle-technique.html 

Des mesures spécifiques sont-elles prises pour les bateaux et les navires de croisière ?
Les navires de croisière et les bateaux ne sont pas autorisés à débarquer leurs passagers, mais peuvent être ravitaillés. Les nouvelles croisières organisées par des bateaux ou des navires battant pavillon belge sont interdites.

LOISIRS ET ACTIVITES EN EXTERIEUR

Les activités privées et publiques à caractère culturel, social, festif, folklorique, sportif et récréatif sont interdites.
Sont néanmoins autorisées les promenades et les activités physiques (en ce compris les balades à moto) en plein air n’impliquant pas de contact physique et à la condition qu’elles soient exercées
• seul ;
• en compagnie de personnes vivant sous le même toit ; Sont ici également visées les communautés de jeunes et leur accompagnant issus d’institutions de la jeunesse vivant sous le même toit.
• et/ ou en compagnie de maximum deux autres personnes qui doivent toujours être les mêmes. moyennant le respect d'une distance d’1,5 mètres entre chaque personne.
Ces activités sont autorisées pour le temps nécessaire pour les exercer. Après l’exercice de ces activités, le retour à son domicile est obligatoire.
Il reste interdit de s’installer dans les parcs. Une tolérance sera appliquée pour les personnes âgées et les femmes enceintes. De la même manière, les mesures ne peuvent s’appliquer strictement aux personnes à mobilité réduite ou souffrant d’un handicap mental.
Sont également interdits les piqueniques et bains de soleil dans ces parcs.
Par ailleurs, l’utilisation d’un véhicule motorisé dans le cadre de l'exercice d'une activité physique et des promenades n'est autorisée que pour se rendre dans les lieux (ex. bois à distance raisonnable) ou infrastructures sportives nécessaires à l’exercice de l'activité physique en question ou de la promenade. Il est rappelé que les activités touristiques et les excursions ne sont pas autorisées.

ACTIVITÉS

Les rassemblements sont-ils encore permis ?
Non, la règle demeure que tous les rassemblements de plus de 2 personnes sont interdits, sauf exceptions mentionnées dans ce FAQ.

Peut-on encore se déplacer ?
Les citoyens sont tenus de rester chez eux afin d’éviter un maximum de contact en dehors de leur famille proche. Sauf les exceptions citées ci-dessus. 

Quels sont les sports autorisés ?
Les activités physiques sont autorisées à la condition qu’elles :
• Soient exercées en plein air ;
• N’impliquent pas de contact physique
• Soient exercées seul ou en compagnie de personnes vivant sous le même toit (sont ici également visées les communautés de jeunes et leur accompagnant issus d’institutions de la jeunesse vivant sous le même toit) et/ ou en compagnie de maximum deux autres personnes qui doivent toujours être les mêmes (moyennant le respect des mesures de distance sociale et d'une distance sociale de 1,5 mètres entre chaque personne).
Les infrastructures nécessaires à l’exercice de ces sports en plein air peuvent ouvrir à l’exclusion des vestiaires, douches et cafétarias. Les toilettes et les distributeurs automatiques de boissons restent en service. Par infrastructures, il faut entendre les clubs et terrains de ces sports. La location ou la vente de matériel est cependant interdite.

Les athlètes de haut niveau bénéficient-ils d'un accès aux installations sportives ?
Oui s’ils disposent du statut de sportif de haut niveau et s'ils peuvent s'entrainer seuls ou avec au maximum deux autres personnes (toujours les mêmes personnes). Les entrainements en groupe ne sont pas permis.

La pêche est-elle autorisée ?
Oui. Si cette activité se pratique au sein d’un club, seuls les toilettes et les distributeurs automatiques de boissons restent en service.

La chasse peut-elle continuer ?
La réglementation régionale doit être suivie.
Vlaanderen : https://www.natuurenbos.be/wildbeheer
Wallonie : https://www.wallonie.be/fr/peche-et-chasse


CONTACTS SOCIAUX

A partir du dimanche 10 mai, des contacts sociaux limités sont possibles dans des conditions strictes. Afin de prévenir la propagation du virus, il est important de limiter ces contacts sociaux et de tenir compte des règles suivantes:

- Un ménage (les personnes vivant sous le même toit) peut recevoir maximum 4 autres personnes à partir du dimanche 10 mai. Ce seront toujours les mêmes personnes. Celles-ci font partie ou non d'un même ménage. L'ensemble de ces personnes forment une bulle sociale. Au sein d'un ménage, le choix ext collectif. Si le ménage choisit collectivement les 4 grands-parents, il n'est pas possible pour le moment d'inviter des amis. Quand une personne d'un ménage est invitée au domicile d'une autre personne, c'est l'ensemble de son ménage qui s'engage et même si elle se rend seule au rendez-vous. La distance physique nécessaire doit toujours être respectée. Il est préférable de se rencontrer à l'extérieur. Il n'est pas possible de rendre visite aux personnes de votre bulle sociale si l'une d'entre elle est malade. 

Qu’en est-il si vous ne vivez pas sous le même toit que votre partenaire ou vos enfants dans le cadre de la coparentalité ?
Les mesures stipulent que vous devez limiter les contacts à votre famille et éventuellement à une personne supplémentaire.
Rendre visite à votre partenaire ou rendre visite à vos enfants dans le cadre de la coparentalité est considéré comme un déplacement essentiel.

Que doivent faire les étudiants qui sont actuellement en kot ?
Ils doivent choisir un endroit fixe où ils resteront tout au long du confinement. Les étudiants étrangers tenus de reprendre les cours peuvent réintégrer leur kot.

DOMAINES PUBLICS

Les domaines, parcs et forêts provinciaux, domaniaux et communaux doivent-ils fermer ?
Les parties récréatives de ces parcs doivent fermer (ex: plaine de jeux, …). En revanche, les parcs et les forêts peuvent rester ouverts moyennant le respect des mesures de distance sociale, ceci doit être contrôlé.
Les promenades et les activités physiques en plein air n’impliquant pas de contact physique à la condition qu’elles soient exercées :
• seul ;
• en compagnie de personnes vivant sous le même toit ; sont ici également visées les communautés de jeunes et leur accompagnant issus d’institutions de la jeunesse vivant sous le même toit.
• et/ ou en compagnie de maximum deux autres personnes qui doivent toujours être les mêmes, moyennant le respect d’une distance d’1,5 mètres entre chaque personne.
Ces activités sont autorisées pour le temps nécessaire pour les exercer. Après l’exercice de ces activités, le retour à son domicile est obligatoire.
Il reste interdit de s’installer dans les parcs. Une tolérance sera appliquée pour les personnes âgées et les femmes enceintes. De la même manière, les mesures ne peuvent s’appliquer strictement aux personnes à mobilité réduite ou souffrant d’un handicap mental.
Sont également interdits les piqueniques et bains de soleil dans ces parcs.

TOURISME

Est-ce que l’on peut voyager au sein de la Belgique pour des raisons touristiques (à la côte, dans les Ardennes, …) ?
Non, il est interdit aux touristes de venir en Belgique et aux Belges d’effectuer des déplacements non nécessaires sur le territoire, car les activités récréatives sont interdites. Le tourisme est considéré comme étant une activité récréative.

Puis-je me rendre dans ma seconde résidence (exemple : dans les Ardennes ou à la côte) ?
Non, ce n’est pas permis. D’une part, parce que la mise en place des mesures de distance sociale vise à éviter la mixité sociale (âge, personnes qui ne se fréquentent pas habituellement). D’autre part, pour éviter que les structures sanitaires de ces régions ne soient surchargées par l’afflux de personnes venant de l’extérieur.
Un exception à ce principe peut être faite pour les personnes suivantes :
1) Les personnes qui sont officiellement inscrites dans le logement de vacances ou de week-end où elles se trouvent (indépendamment qu'elles aient un droit de résidence dans le logement de week-end ou de vacances).
2) Les personnes qui ont une adresse de référence et ne sont pas légalement enregistrées ailleurs (habitants de caravanes, personnes sans domicile fixe faute de moyens de subsistance suffisants).
3) Les Belges qui résident légalement à l'étranger, qui sont rentrés en Belgique, mais ne sont pas (encore) enregistrés ailleurs et demeurent actuellement dans un mobil-home ou une caravane.
4) Les personnes enregistrées en Belgique qui sont temporairement dans l'impossibilité de séjourner dans le lieu où elles sont enregistrées en raison, par exemple, de travaux de rénovation de leur résidence, d'un membre de leur famille en quarantaine dans la résidence (ceci doit être prouvé par un certificat médical pour éviter les abus des personnes ayant une seconde résidence dans une zone touristique), ... .
5) Les étrangers qui ont séjourné dans une zone de loisirs avant l'introduction des mesures et qui sont manifestement dans l'impossibilité de retourner dans leur pays, et tant que subsiste cette impossibilité. Ils restent tenus de retourner dans les plus brefs délais dans le pays où ils résident légalement et/ou dans le pays dont ils ont la nationalité.

LOGEMENTS

Les déménagements (avec ou sans entreprise de déménagement) sont-ils autorisés ?

Tous les déménagements sont autorisés. 

Quelles sont les règles en vigueur pour les différents types de logement ?
Les hôtels et les aparthôtels sont autorisés à rester ouverts mais SANS accès aux bars, aux restaurants (espaces communs) et aux zones de loisirs, afin de pouvoir répondre à la demande d'hébergement pour les déplacements essentiels. Toutefois, le service en chambre est autorisé. Le mobilier de terrasse doit être placé à l'intérieur.
Les salles de réunion de ces hôtels sont fermées. Les hébergements récréatifs et touristiques (ex: maisons de vacances, camping, B&B, parcs de vacances, AirBnB, ...) doivent être fermés. Les résidents permanents2 de ce type de logement peuvent bien sûr y séjourner. Ces dispositions s’appliquent également aux résidents permanents3 d'une caravane mobile.
Afin d'éviter les mélanges massifs de personnes qui se rassemblent sur un même site, seulement les déplacements essentiels, les activités physiques individuelles sont autorisées.

Plusieurs parcs de vacances et gîtes hébergent en permanence des salariés employés par des entreprises d’utilité publique pour des services essentiels (parcs éoliens en mer, Doel, Tihange ...). Peut-il y avoir une exception à cette règle ?
Les résidents qui y ont leur résidence permanente peuvent y rester.

Qu’en est-il des emplacements occupés par les gens du voyage ?
Les résidents peuvent rester. Se déplacer d’un terrain à l’autre n’est pas considéré comme un déplacement essentiel, il est donc demandé aux bourgmestres de prendre les mesures nécessaires afin de faciliter le séjour de ces personnes jusqu’à la fin de la crise


DÉCHETS

Les parcs à containers sont-ils fermés ?
Les règles pour la Wallonie se trouvent sur le site : http://environnement.wallonie.be

Peut-on se rendre sur les sites des bulles à verre, bulles à textiles, containers enterrés destinés à recevoir différents types de déchets?
Oui, c’est permis.

La collecte en porte à porte des déchets ménagers peut-elle se poursuivre ?
Oui, les différentes collectes à domicile de déchets (déchets résiduels, déchets organiques, papiers-cartons, verre, P(+)MC et déchets verts quand cette collecte est organisée) continueront à être assurées, du moins si le personnel de collecte est en nombre suffisant. A défaut, la priorité sera donnée aux collectes de déchets résiduels et de déchets organiques (hors déchets verts).
Le règlement sur la collecte des déchets ménagers et des déchets commerciaux similaires est disponible sur les sites web des régions concernées.

Est-ce que le nettoyage par les pouvoirs publics des espaces publics et des décharges illégales peut continuer ?
Bien sûr, c’est très important dans le cadre des mesures d’hygiène. Les initiatives citoyennes ne sont pas permises.

Les collectes privées de détritus peuvent-elles se poursuivre ?
Les collectes privées de détritus en groupe ne sont pas autorisées. Il est permis, si vous vous promenez seul, avec des personnes vivant sous le même toit, ou deux personnes (toujours les mêmes), de combiner cette activité avec le ramassage des déchets, mais seulement dans la mesure où le promeneur peut les transporter lui-même. Les déchets ne peuvent pas être ramassés en voiture car ce n'est pas un déplacement essentiel. Cependant, il est important de ne rien ramasser avec des mains non protégées. Par conséquent, utilisez une pince ou portez des gants en caoutchouc ou en latex à tout moment.


PRISONS

Est-ce que les visites dans les prisons sont autorisées ?
Toutes les visites sont annulées afin de réduire les risques d'infection pour les détenus et le personnel. Cela signifie : les visites en salle, les visites des enfants, les visites non supervisées (visites libres, visites familiales) ainsi que les visites derrière les vitres. Les personnes qui doivent se rendre dans les prisons pour des raisons professionnelles y sont toujours autorisées. C’est-à-dire : le personnel de la police, les services de sécurité et de renseignements, ainsi que les autorités judiciaires, les avocats, les magistrats, les travailleurs sociaux et les membres du corps médical.

ANIMAUX

Les propriétaires d’animaux peuvent-ils continuer à aller nourrir et voir leurs animaux dans les prés ou les étables ?
Oui, moyennant le respect des mesures de distance sociale. Les soins essentiels aux animaux sont importants et doivent être assurés.

La vente d’animaux est-elle autorisée ?
Il est permis d'acheter et de vendre des animaux mais les visites précédant la vente sont considérées comme des déplacements non essentiels et ne sont donc pas autorisées. Les contacts doivent par conséquent se faire par téléphone, visioconférence, etc. Il est recommandé au nouveau propriétaire de se déplacer seul pour venir chercher son animal, et ce sur rendez-vous. Les règles de distanciation sociale doivent être respectées. Les chiots et les chatons peuvent aller chez leurs nouveaux propriétaires à partir de l’âge prévu par la législation sur le bien-être animal à condition que la vente soit conforme aux règles relatives au bien-être animal.

Puis-je encore monter mon cheval ?
• Il est permis de circuler sur son propre pâturage ou sa propre piste.
• L'équitation (sur son cheval) dans le centre équestre n'est autorisée que dans le cadre du bien-être animal, si le centre équestre ne peut pas s'en occuper lui-même et à condition que les mesures de distanciation sociale soient respectées. Il est permis de se déplacer avec son véhicule entre son habitation et le manège ou la piste, et le cas échéant de transporter par véhicule son cheval.
• L’équitation (en selle, en longe, avec attelage) sur la voie publique n’est autorisée que dans le cadre du bien-être de l’animal. Cette sortie peut avoir lieu seul ou en compagnie, au maximum, d’un autre cavalier/conducteur moyennant le respect des mesures de distance sociale.
Le déplacement motorisé du cheval pour ce type de sorties est uniquement autorisé si cette sortie ne peut se dérouler autrement de façon sécurisée.

DIVERS

Pour les pompiers volontaires qui sont techniquement au chômage, est-il possible de prendre des dispositions souples pour les tâches qu'ils sont autorisés à effectuer ?
Il est permis d'exercer des activités de pompier volontaire, de volontaire de la protection civile ou d’ambulancier volontaire sans formalités ; les rémunérations perçues à ce titre peuvent être cumulées.
Vous pouvez trouver plus d’informations à ce sujet sur le site internet de l’ONEM : http://www.onem.be

Les employeurs peuvent-ils interdire aux pompiers volontaires qui télétravaillent à domicile de répondre aux appels ?
Non, si le pompier volontaire avait déjà la permission de réceptionner des appels pour les pompiers sur son lieu de travail, il peut également le faire quand il est en télétravail.

Qu’en est-il des crédits hypothécaires et/ou les prêts personnels dont le paiement est compromis en raison d'un chômage technique causé par la crise COVID-19 ?
Jusqu'au 30 septembre 2020, il est possible pour les belges concernés par le chômage temporaire de ne plus rembourser de prêts et de nouveaux prêts continueront à être approuvés. Pour plus d'informations, veuillez contacter votre banque.

Les documents relatifs au chômage temporaire doivent-ils toujours être estampillés par la commune ?
En ce qui concerne le chômage temporaire résultant du COVID-19, la procédure a été fortement simplifiée. Vous pouvez trouver plus d’informations à ce sujet sur le site internet de l’ONEM.
Voir: https://www.onem.be/fr/nouveau/chomage-temporaire-la-suite-de-lepidemie-de-coronavirus-covid-19-simplification-de-la-procedure

Peut-on cumuler le chômage temporaire avec d’autres activités ?
En raison des circonstances exceptionnelles, il est autorisé, du 13 mars au 13 juin 2020, de cumuler l’allocation de chômage temporaire avec une autre activité (volontariat, activité complémentaire).
Les travailleurs intérimaires qui continueraient normalement à être occupés par un seul et même utilisateur, peuvent exceptionnellement aussi être admis au chômage temporaire pendant l'interruption de l’occupation suite au COVID-19 si le lien contractuel avec l'employeur intérimaire est maintenu.
Plus d’informations : https://www.onem.be et voir le communiqué de presse de la Ministre fédérale de l'emploi Nathalie Muylle du 23 mars 2020.

Les contrôles fiscaux à domicile peuvent-ils se poursuivre ?
Pour plus d’information à ce sujet, vous pouvez consulter ce lien :
https://finances.belgium.be/fr/Actualites/coronavirus-report-des-controles-sur-place-non-essentiels

Les déménagements (avec ou sans entreprise de déménagement) sont-ils autorisés ?
Il est conseillé de postposer tous les déménagements qui peuvent l’être. Un déménagement urgent à l’intérieur du pays, depuis le pays et vers le pays est autorisé, moyennant, si possible, le respect des mesures de distance sociale. La notion d'urgence vise: • l'insalubrité du logement ou le péril imminent qu’il fait courir à la santé des occupants ; • la situation financière des occupants qui ne sont pas en mesure de payer deux logements en même temps; • le fait qu’un nouveau locataire, sans autre alternative de logement, doit entrer dans le logement occupé devant être libéré par le déménagement en cause ; • les motifs professionnels.

Qu’en est-il avec les expulsions de domicile ?
Les Régions ont décidé de suspendre temporairement l’exécution des décisions d’expulsions.


GESTION DES CRISES ENVIRONNEMENTALES ET SANITAIRE

Pour assurer ses obligations découlant de la gestion des crises environnementales et sanitaires, tout propriétaire peut se déplacer sur sa propriété afin de réaliser les obligations qui lui incombent en terme de lutte contre les organismes nuisibles aux végétaux et aux produits végétaux, notamment inscrite dans l'arrêté du 19/11/1987.

INTERNATIONAL


Les voyages non-essentiels au départ de la Belgique et vers la Belgique sont interdits jusqu’au 8 juin 2020 inclus.

Le transport de marchandises peut-il se poursuivre ?
Le transport international de marchandises est autorisé. Outre les documents habituels pour le transport de marchandises, aucun document supplémentaire n'est requis.

Peut-on voyager en Belgique depuis l'étranger ?
Le principe général applicable est que toute personne de nationalité belge avec ou sans résidence principale en Belgique, les résidents de longue durée en Belgique et les personnes ayant une résidence légale en Belgique peuvent revenir en Belgique, sous réserve de deux conditions:
- La personne reste confinée à la maison pendant 14 jours ;
- La personne a l’interdiction de travailler à l'extérieur pendant 14 jours (même si elle est employée dans un secteur essentiel), le télétravail reste néanmoins autorisé.
Ces deux conditions s'appliquent à la personne qui revient et couvrent tous les modes de transport possibles utilisés à lors de son retour (aérien, terrestre et maritime).
Dans le cas où le retour se fait via un aéroport national ou étranger, ces deux conditions s'appliquent également à la personne qui va rechercher le(s) rapatrié(s) à l’aéroport, mais pas au reste de la famille qui vit sous le même toit. La personne qui vient chercher le rapatrié est de préférence un membre de la famille, mais si les membres de la famille sont employés dans un secteur essentiel, il est déconseillé que ce soit eux qui aillent chercher le rapatrié.
Ces deux conditions ne s'appliquent par contre pas aux travailleurs frontaliers, aux chauffeurs employés par des sociétés de transport professionnelles et aux personnes effectuant un voyage essentiel (comme détaillé à la question « Peut-on encore voyager à l’étranger ? » ), à l'exception des personnes qui sont allées chercher des personnes de retour en Belgique dans un aéroport étranger (voir paragraphe précédent).
En règle générale, le rapatrié, qu'il arrive sur le territoire de la Belgique ou d'un autre pays, utilise les transports publics /le taxi/une voiture de location pour se rendre à son lieu de destination. Louer une voiture est également une possibilité.
 

Qu’en est-il des ressortissants belges qui reviennent dans un port maritime ou un port intérieur belge avec leur bateau de plaisance ?
Ceux-ci devront respecter les règles suivantes :
Ils ne peuvent naviguer dans les eaux belges qu'avec leur navire afin d'atteindre le port de destination de leur choix par le chemin le plus court.
Ils doivent se signaler auprès de l’autorité portuaire de leur port de destination (pour les ports intérieurs : l'opérateur portuaire) via les fréquences radios habituelles de la zone géographique de leur destination. Lors de ce signalement, il est indiqué si ces personnes sont malades ou présentent des symptômes ou s'il y a à bord des personnes malades ou présentant des symptômes de quelque nature que ce soit.
Plus d’informations disponibles sur le site internet : https://mobilit.belgium.be/fr/navigation/covid_19_coronavirus

Quelles sont les règles applicables à l’étranger lorsque je vais chercher quelqu’un ?
Il faut également tenir compte du fait que les pays voisins et les autres pays prennent également des mesures conditionnant l’accès à leur territoire. Ces mesures doivent être respectées et peuvent en principe être consultées dans les conseils aux voyageurs publiés sur le site des affaires étrangères https://diplomatie.belgium.be, ainsi que par ces pays sur leurs propres sites web officiels.

Quelles sont les règles applicables si, en tant qu’étranger n’ayant pas de résidence principale en Belgique, je souhaite simplement traverser le territoire belge pour me rendre à ma destination ?
Le principe général applicable est que les étrangers doivent pouvoir entrer et sortir facilement du territoire belge afin de transiter vers leur destination.
Les personnes en transit sur le territoire belge doivent respecter les mesures de distance sociale dans le moyen de transport choisi.
Si le transport se fait par la route, les bus et les véhicules ne s’arrêtent généralement pas sur le territoire belge.
En cas de transfert en train, il faut rechercher l’itinéraire le plus court et minimiser le nombre de correspondances.
Les personnes en transit sur le territoire belge doivent être en possession d’une pièce d’identité et/ou d’un passeport et de pièces justificatives crédibles.

Le travail frontalier est-il toujours autorisé ?
Le principe général applicable est que les travailleurs frontaliers doivent pouvoir entrer et sortir facilement du territoire belge afin d’atteindre leur destination dans l’exercice de leurs activités professionnelles, tant dans les secteurs essentiels que non essentiels.
Les travailleurs frontaliers peuvent utiliser les moyens de transport de leur choix. Lors de ce déplacement, il est permis à ceux-ci de faire leurs commissions.
Lors du transport sur le territoire belge, les mesures de distance sociale doivent être respectées autant que possible.
Les travailleurs frontaliers doivent être en possession d’une pièce d’identité et/ou d’un passeport et il est fortement recommandé d’avoir une attestation de l’employeur.
Pour les déplacements professionnels des travailleurs des métiers/secteurs cruciaux, une vignette papier peut être utilisée bilatéralement entre la Belgique et les Pays-Bas.

Le franchissement de la frontière est-il autorisé pour des raisons médicales et pour d’autres services d’intervention de l’autre côté de la frontière ?
Le principe général est que les services d’intervention sont libres de franchir la frontière et ne sont donc soumis à aucune forme de contrôle.
L’aide médicale urgente et les traitements médicaux vitaux peuvent se poursuivre, mais aucun nouveau traitement ne peut être entamé.
Pour ce faire, il est possible d’utiliser un moyen de transport de votre choix ou un moyen de transport spécifique (par exemple, une ambulance, un camion de pompiers, etc.).
Pour l’aide médicale aiguë sur le territoire belge, une déclaration d’admission de l’hôpital d’accueil est requise.
Pour la poursuite d’un traitement médical vital, un certificat médical est requis.

D’autres voyages professionnels vers la Belgique, avec une fréquence limitée, sont-ils autorisés ?
Le principe général est que tous les déplacements professionnels sont autorisés.
Le choix du moyen de transport est laissé libre.
Ces personnes doivent être en possession d’une pièce d’identité et/ou d’un passeport et d’une attestation de l’employeur ou d’un document de l’entreprise (par exemple, une preuve du statut d’indépendant).

Quels sont les autres voyages essentiels vers la Belgique qui sont encore autorisés ?
Le principe général est que l’assistance et les soins aux personnes âgées, aux mineurs, aux personnes vulnérables et aux personnes handicapées, la garde parentale partagée, la visite d’un partenaire qui ne vit pas sous le même toit, les soins aux animaux, la passation d’actes, la participation à des funérailles/crémations uniquement en présence de 15 personnes maximum et la participation à des mariages civils ou religieux sont autorisés.
Le choix du moyen de transport est laissé libre.
Ces personnes doivent être en possession d’une preuve d’identité et/ou d’un passeport et d’une preuve plausible pour justifier le déplacement essentiel.

Les écoliers, les étudiants et les stagiaires issu des pays frontaliers et scolarisés en Belgique peuvent-ils, dans le cadre de leur formation, venir en Belgique ?
En vue de la reprise de leur formation, les élèves, les étudiants et les stagiaires frontaliers peuvent venir en Belgique.

Peut-on encore voyager depuis la Belgique vers l’étranger ?
Le principe général est que tout voyage non essentiel à l'étranger est interdit jusqu’au 8 juin 2020 inclus.
Sont actuellement repris comme voyages essentiels les déplacements suivants :
1) Les déplacements à l'étranger dans le cadre d'activités professionnelles, y compris les déplacements domicile/ lieu de travail ;
2) Les déplacements pour poursuivre des soins médicaux ;
3) Les déplacements pour fournir une assistance ou des soins à une personne âgée, mineure, handicapée ou vulnérable ;
4) Les déplacement pour le soin des animaux ;
5) Les déplacements dans le cadre de la co-parentalité ;
6) Les déplacements visant à prendre en charge à l’étranger et à ramener en Belgique des personnes de nationalité belge avec ou sans résidence principale en Belgique, des résidents de longue durée en Belgique et les personnes résidant légalement en Belgique ;
7) Les déplacements pour conduire des membres de la famille à l'étranger afin qu’ils puissent exercer un travail pour des raisons essentielles ;
8) Les déplacements des ressortissants belges vers leur résidence principale à l'étranger.
9) Les déplacements auprès d’un partenaire qui ne vit pas sous le même toit
10) Les déplacements dans le cadre de l'exécution des actes (si nécessaire et si cela ne peut pas se faire numériquement) ;
11) Les déplacements dans le cadre de funérailles / crémations;
12) Les déplacements dans le cadre de mariages civils ou religieux ;
13) Les déplacements d’élèves, d’étudiants et de stagiaires scolarisés dans un pays frontalier dans le cadre de leur formation.
14) Les déplacements pour une réparation urgente pour garantir la sécurité du véhicule (voir condition décrites à la question 8 – section déplacements).
Les déplacements vers un second lieu de résidence à l'étranger sont exclus.
14. Que dois-je prendre en compte lorsque je me déplace aussi bien vers qu’au sein d’un pays étranger ?
Dans les autres pays, les réglementations nationales respectives et les mesures supplémentaires doivent être respectées. Vous devez consulter ces règlementations sur les sites web respectifs des autorités étrangères.
Conformément à la réglementation en vigueur dans le pays de destination, les documents nécessaires doivent être préparés avant le départ.
Vous devez être en possession d'un document d'identité et/ou d'un passeport et d'une preuve plausible justifiant l'exécution du déplacement essentiel.

Des mesures spécifiques ont-elles été adoptées pour les aéroports ?
Pour l'instant, il n'y a pas de mesures restrictives supplémentaire pour les aéroports. Les passagers doivent respecter les mesures de distance sociale et l’exploitant de l’aéroport doit les faciliter.

Un étudiant peut-il traverser la frontière afin de vider sa chambre d’étudiant ?
Un étudiant peut, pour ces raisons, traverser la frontière en respectant les conditions suivantes : en un trajet (aller-retour), prendre l’itinéraire le plus direct, seul ou avec une personne vivant sous le même toit, sur présentation de la carte d’étudiant (et/ou d’une attestation de l’établissement d’enseignement) et un contrat de location/titre de propriété. Il doit respecter les règles/mesures applicables dans le pays de déplacement. Une nuitée sur place est fortement déconseillée. Si une nuitée est cependant nécessaire, les personnes ayant fait le déplacement doivent rester en isolation à domicile pendant 14 jours après leur retour.

Est-il autorisé de se rendre chez son médecin dans un pays voisin ?
Le principe général est que vous devez consulter un médecin dans votre pays. Si le médecin en possession de votre dossier médical est situé dans un pays voisin, ce médecin doit fournir un justificatif signé (par courrier ou numériquement) justifiant la nécessité de se rendre à son cabinet. Il vous faudra alors présenter votre carte d’identité et du justificatif pour traverser la frontière.

NUMEROS DE TEL COMPLEMENTAIRES

Pour des questions concernant la santé et l’ordre publique : 0800/14.689

Pour des questions concernant l’économie : 0800/120.33

Coronavirus : le point sur la situation à Herstal
Toutes les infos sur les conséquences de l'épidémie
Visuel