Aller au contenu. | Aller à la navigation

Navigation

Navigation
Menu de navigation
Vous êtes ici : Accueil / Actualités / Compte-rendu du Conseil communal du 31 mai 2021
Actions sur le document

Compte-rendu du Conseil communal du 31 mai 2021

Avertissement : ce compte-rendu a été rédigé par la chargée de communication de la Ville, fonctionnaire communale, qui a assisté à la séance. Il ne prétend pas à l’exhaustivité, ni à la parfaite exactitude quant aux propos tenus, dont il s’attache cependant à respecter l’esprit. Il ne constitue pas un compte-rendu analytique de la séance.

 

Le Conseil communal a débuté ce 31 mai avec une question orale du conseiller communal Julien Liradelfo (PTB) relative à la diffusion des débats du conseil sur internet. « Grâce aux modifications mises en place depuis quelques mois, les citoyens peuvent assister au conseil communal dans un hall omnisport ou à travers leur écran. On voulait une plus grande publicité et transparence des débats, plus de Herstaliens peuvent suivre le conseil désormais mais ce n’est pas toujours évident de se déplacer pour des raisons de transport ou d’horaires. Allez-vous maintenir ces changements après les mesures de restrictions sanitaires ? Et allez-vous laisser les vidéos sur Youtube après la rediffusion en direct afin de les visionner en différé ? »

Le bourgmestre f.f. Jean-Louis Lefèbvre a répondu : « Ce sujet est en discussion avec notre administration dans le cadre des mesures de sortie de crise. En effet, la diffusion en direct des séances publiques du Conseil communal est régie par le décret du 1er octobre 2020, qui prévoit le système de manière temporaire. Malgré la faible audience (une fourchette de 5 à 30 vues maximum par séance), je vous confirme notre volonté de maintenir cette diffusion en temps réel au-delà de cette période transitoire.

Il est important pour une Ville comme Herstal d’offrir ce service. Notre programme stratégique transversal (plus précisément son engagement 7.2), voté par le conseil communal le 2 septembre 2019, s’engageait déjà à faire de Herstal une ville intelligente au service de ses citoyens. D’ailleurs, nous espérons que cette décision en incitera davantage encore à s’intéresser au débat démocratique de notre ville.

Quant à la diffusion en différé des vidéos des séances publiques, notre réflexion vise à permettre un accès public dont les modalités de conservation seront définies dans un cahier de charges prochainement lancé. Ces nouvelles dispositions relatives à nos séances publiques nécessiteront une modification de notre règlement d’ordre intérieur, et donc un vote de ce conseil communal, vraisemblablement dès septembre 2021. Je vous rappelle toutefois que les procès-verbaux écrits des séances demeureront accessibles à toutes et tous, comme c’est actuellement le cas. »

Le groupe PS-H, par l’intermédiaire du conseiller communal Fabrice Merola, présente une motion relative à l’adhésion de la Ville de Herstal à « L’Alliance Consigne » : « La gestion des déchets est une question qui m’intéresse et particulièrement les dépôts clandestins. Lors des différentes journées de la propreté auxquelles j’ai participées, on a vu que la répression avait ses limites, il faut aller plus, il faut notamment responsabiliser les entreprises productrices de ces déchets ». Les partenaires de l’Alliance de la Consigne veulent une solution structurelle pour la pollution par les bouteilles en plastique et les canettes dans les rues, les bords de la route, etc. et demandent aux gouvernements d’introduire le système de la consigne sur tous les emballages de boisson en plastique et en étain. « Ceux-ci représentent 50% des déchets trouvés en bord de route ».

C’est d’abord Vanessa Cibour qui réagit : « Qui ne pourrait pas être en faveur d’actes qui permettraient à notre commune d’être plus propre ? La situation à Herstal est catastrophique malgré les initiatives mises sur pied et les campagnes de sensibilisation. Ces consignes pourraient être une solution. Ce sera une petite difficulté supplémentaire de ramener ces bouteilles mais ça reste une très bonne initiative. Je m’interroge sur l’impact que ça pourrait avoir sur le ramassage des sacs bleus. Il ne faudrait pas moins de passages pour collecter les déchets ».

C’est ensuite Bernadette Vandenbergh qui prend la parole pour son groupe (MR) : « J’ai les mêmes craintes par rapport à Intradel sera d’accord ou pas sur ce problème, il faut voir aussi si ça ne va pas impacter le ramassage des sacs bleus. Dans la propreté publique, le plus important reste l’éducation ».

Yunus Sahinbay (Vert Herstal) réagit également : « La motion montre de la bonne volonté, elle donne bonne conscience mais ne suffit pas. Telle qu’elle est présentée, la motion ne prend pas en compte l’impact du coût du ramassage pour la Ville, l’impact de cette mesure sur le coût-vérité ne répond pas aux nombreux points d’informations manquants : travail d’information et de responsabilisation des consommateurs ; plus de présence dans les lieux publics de possibilités de récoltes sélective des déchets ; précisions sur le réseau de machines mises en place dans les différentes communes pour récolter les vidanges. A qui appartiennent-elles, qui finance, qui récolte le fruit financier des récoltes de vidanges ? De nombreuses questions sans réponse… Nous pensons également que ce type de ramassage n’est pas une solution structurelle pour la pollution par les bouteilles en plastique et les canettes. Une solution structurelle devrait couvrir les différents déchets abandonnés dans les différents espaces publics. N’est qu’une réponse très partielle à la responsabilisation des producteurs. Nous sommes favorables à une interpellation de la région en vue d’une recherche plus dynamique de solutions aux difficultés rencontrées par les différentes communes et ville de Wallonie ».

Nadia Moscufo pour le PTB : « La motion ne va pas résoudre tous les problèmes du climat mais on va la soutenir car c’est quelque chose de local, il faut partir du local pour trouver des solutions. Par contre, on ne souhaite pas que ce soient les citoyens qui financent, nous resterons vigilants sur la question ».

Arnaud Thonard réagit après les différentes prises de parole : « Je suis assez satisfait d’entendre les retours positifs ; c’est le début d’un processus, on lance la machine. Je suis assez étonné de l’aspect négatif rendu par le groupe Ecolo. Recyclage, propreté publique, environnement… Il faut bien sûr faire attention au coût-vérité. L’objectif de cette motion, c’est de soulever la question vers la Région wallonne qui a quand même comme rôle la gestion des déchets. Ce type de propositions permettrait de faire avancer les choses ».

Pour finir, l’échevin en charge de l’Environnement, Christian Laverdeur réagit également : « Il y a un travail journalier effectué par le service de la Ville. La motion est là pour interpeller les pouvoirs supérieurs pour mettre sur la table la problématique sous tous ses aspects ».

La motion a été votée avec 27 voix pour et 2 voix contre (Vert Herstal).

Ensuite, le chef de groupe PS-H Arnaud Thonnard pose une question orale relative aux accidents mortels survenus boulevard Zénobe Gramme à Herstal : « Je me permets d’intervenir ce soir au conseil communal, concernant l’accident mortel survenu boulevard Zenobe Gramme à Herstal. Depuis la rénovation de ce boulevard, nous devons malheureusement constater qu’il y a eu plusieurs accidents mortels dont 2 impliquant des piétions qui étaient engagés sur un passage pour piéton. Sachant que le dernier drame s’est produit le 20 avril 2021. Aujourd’hui, nous pensons qu’il est impératif de sécuriser rapidement cette voirie régionale pour que ce type de drame ne se reproduise plus. A ce sujet mes question sont les suivantes :

- La Ville de Herstal a-t-elle entrepris des démarches vers la région wallonne à la suite de cet accident ? Si oui, lesquelles ?

- A ce stade, pouvez-vous nous indiquer si des solutions de sécurisation pérennes vont-être entreprises ? »

L’échevine Isabelle Thomsin a répondu :

« La Ville de Herstal est profondément attristée par les accidents que tu évoques dans ta question.

Dans les deux cas, ils se sont produits alors que la victime se trouvait en train de traverser sur un passage pour piétons. Malheureusement, certains automobilistes confondent encore voie publique et circuit automobile. Nous sommes conscients de cette situation et notre police place régulièrement le radar répressif sur le boulevard Zénobe Gramme. De plus, notre zone de police a rentré un dossier sollicitant l’installation d’un radar fixe sur le même boulevard dans le cadre du plan pluriannuel de réduction des accidents de la route de la Région Wallonne. Néanmoins, au-delà de la vitesse excessive, nous sommes aussi conscients que des aménagements sont nécessaires. Ainsi, directement après l’accident du 20 avril dernier, le Collège a interpellé le SPW, et sa direction des routes de Liège par courrier (29 avril). Dans ce courrier, nous avons rappelé que l’idée de ramener le trafic sur une bande à l’approche des ronds-points avait été adoptée lors de la Commission Provinciale de Sécurité Routière de 2020, et confirmée lors de celle de 2021, et qu’il convenait donc de mettre en œuvre cette décision dans l’urgence afin de réduire la vitesse sur cet axe. Nous avons aussi demandé qu’une étude rapide soit réalisée pour prévoir d’autres solutions d’aménagements du tronçon Coronmeuse-Marexhe et de l’approche des ronds-points du boulevard Zénobe Gramme. Cette étude doit se faire en tenant compte de la prolongation du Tram jusqu’à la place Licourt, un aménagement structurel qui devrait encore plus apaiser la circulation sur cet axe. Enfin, lors de l’intervention des services de Police, il a été constaté que plusieurs lampes d’éclairage public, côté Liège, ne fonctionnaient pas, c’est pourquoi il a aussi été demandé au SPW une remise en ordre et un contrôle plus fréquent. Nous avons reçu un accusé de bonne réception et de transfert de notre demande de la part de la Direction de routes de Liège. Les dernières informations reçues par mail du 19 mai 2021 mentionnent que :

Lors de la dernière Commission Provinciale de Sécurité routière (CPSR), il a été convenu de mettre (dans les 2 sens) une bande de circulation + une bande pour les bus + sécuriser davantage les traversées piétonnes.

• Comme décidé lors de cette CPSR, ces travaux doivent notamment se faire en coordination avec l’OTW.

• Suite à notre courrier, le SPW a relancé l’OTW pour voir où en était leurs réflexions.

• Toutefois, afin de gagner du temps, le SPW va déjà commencer un plan de marquage afin de réduire ainsi à une bande de circulation et ce plan sera ensuite sera à discuter/valider avec l’OTW, puis de le faire auditer.

Cet échange de courrier n’était bien évidement pas le 1er échange sur le sujet. Depuis plusieurs années, nous avons interpellé la région sur cette thématique et les avons alertés des dangers. Suite à ces échanges, les derniers travaux réalisés ont été le marquage d’un passage pour piéton (avec rétrécissement et bande de tourne à gauche) au pont Marexhe. Ensuite la Ville de Liège a créé un rond-point à ce même carrefour. Il s’agit d’un premier pas dans la sécurisation pérenne de cet axe, mais nous pouvons vous assurer, que nous continuerons à interpeller le SPW jusqu’à ce que les aménagements souhaités soient réalisés. »

Sur le même sujet, malgré qu’une réponse ait déjà été donnée par l’échevine, la conseillère communale Eva Meeus souhaite intervenir afin d’amener une proposition relative à des aménagements de sécurisation du boulevard Zénobe Gramme. « Suite au récent accident qui a coûté la vie à une personne, nous avons constaté une grosse mobilisation des riverains, ces personnes vivent tous les jours le stress de traverser ce boulevard et craignent un jour de se faire renverser. Elles ont récolté plus de 400 signatures pour leur pétition ».

La conseillère communale Bernadette Vandenbergh (MR) prend la parole : « Je trouve que madame l’échevine a très bien répondu à la question, mais il n’y a pas de proposition claire du PTB, elle est trop vague. La proposition n’est pas suffisamment aigue. Il faudrait reprendre une partie et y ajouter la réponse de l’échevine ».

Arnaud Thonard réagit également : « Sur le fond, on est tous d’accord. Je comprends aussi votre réflexion car le travail a été fait, la Ville a fait les démarches vers la Région wallonne et on a des solutions concrètes par rapport au passé. Le fait de vouloir que l’ensemble du Conseil puisse soutenir la démarche entreprise du Collège vers la région n’est pas une mauvaise chose. On propose de reprendre les considérants, ainsi le Conseil insiste et appuie le Collège dans ses démarches ».

Nadia Moscufo, cheffe de groupe PTB souhaite féliciter les riverains du boulevard Zénobe Gramme, venus en nombre ce lundi soir au Conseil communal : « Je veux féliciter les riverains présents aujourd’hui. Le fait que les gens se mobilisent et la gravité de la situation fait que vous avez déjà entreprise des démarches, nous vous soutenons. On est déjà intervenu plusieurs fois sur la question, et on n’a jamais rien vu sur le terrain. Cette proposition relaie la mobilisation citoyenne et la démocratie participative des gens dans leur ville qui veulent faire évoluer les choses. On veut aussi protéger le fait que chaque élu ici peut porter les revendications des citoyens, cette proposition donne l’opportunité ici à chaque citoyen présent de se positionner. Nous avons comme chaque mois entre les chefs de groupe une réunion, je regrette qu’on n’ait pas pu convenir d’arriver avec une motion commune sur base de la nôtre ».

Pour Vert Herstal, Yunus Sahinbay répond : « Nous partageons les émotions et la proposition d’Eva Meuus, je rejoins les citations de Nadia et Arnaud. Merci pour la réponse de l’échevine et condoléances à la famille de Clément. C’est urgent de sécuriser rapidement cette voirie, il faut rapidement faire le nécessaire sur le boulevard ainsi que sur toutes les autres voiries ».

Pour finir, le bourgmestre en titre, Frédéric Daerden prend la parole : « La sécurité routière, la sécurité de nos habitants, c’est un thème fondamental. Cet axe pose problème depuis de nombreuses années. Il est clair que nous avons voulu depuis des années, avec nos conseillers techniques de l’administration et de la police, trouver des solutions techniques pour que les gens roulent moins vite et respectent les règles fixées et ne mettent pas en danger les citoyens. Le problème de base il est là : le non-respect des règles. Par rapport aux fous de la route, nous sommes démunis ; il y a des radars, les ronds-points sont censés faire réduire la vitesse mais il y a certains que ça excite. Il y a des passages pour piétons, c’est le signal d’un lieu privilégié pour les piétons. On a fait des propositions complémentaires, on a pris contact régulièrement avec l’autorité régionale qui est en charge de ce tronçon. C’est un tronçon de transition entre deux communes, c’est pour cela que c’est la région qui a la maitrise de l’endroit. Nous avons proposé que, à l’approche des rond-point, on se rabatte sur une bande, ce qui réduit le risque de non-visibilité. Il y a des propositions qui n’ont pas été prises en compte, on doit continuer à faire en sorte que la région prenne conscience que la population considère cet axe comme dangereux. On a aussi cette envie que sur notre territoire, il y ait 0 décès lié à la sécurité routière ; je suis favorable à une motion adéquate, qui intègre ce qui a été fait, ce que l’échevine a évoqué par rapport aux démarches antérieures et que la demande soit insistante vers la région et ce nonobstant les travaux qui vont être faits pour le tram. Je demande une suspension de séance permettant d’ajuster les considérants ».

Après la suspension de séance, la motion a été votée à l’unanimité.

Proposition alternative relative à des aménagements de sécurisation du boulevard Zenobe Gramme (commune à l’ensemble des groupes politiques composant le Conseil communal)

Considérant que le 20 avril 2021 un habitant de Herstal a été mortellement fauché par un véhicule alors qu’il traversait un rond-point faisant la jonction entre le boulevard Zenobe Gramme et le boulevard Ernest Solvay.

Considérant que le 19 novembre 2018 un piéton avait également été mortellement fauché en traversant un autre rond-point du boulevard Zenobe Gramme.

Considérant que ces 2 accidents sont les plus graves ces dernières années mais qu’ils ne sont pas les seuls.

Considérant en effet l’analyse effectuée par la police de Herstal sur la période allant du 01/09/2012 au 20/10/2013 et qui dénombrait pour ces presque 14 mois 1 accident mortel et 15 accidents avec blessés graves.

Considérant qu’à cette période le boulevard Zenobe Gramme avait déjà sa configuration actuelle.

Considérant qu’à côté de ces données répertoriées, des riverains témoignent de leur insécurité sur ce boulevard.

Considérant que le boulevard Zenobe Gramme est une route régionale.

Considérant qu’au vu des comportements inadéquats et dangereux de certains automobilistes ainsi que des aménagements perfectibles, nous estimons que cette voirie peut se révéler insécure à certains endroits.

Considérant la réponse apportée par le Collège communal en cette séance du 31 mai 2021 par la personne de l’Echevine en charge de la Mobilité, nous sollicitons à nouveau le SPW afin qu’il ramène le trafic sur une bande à l’approche des ronds-points. Cette décision déjà adoptée lors de la CPSR de 2020 et confirmée lors de celle de 2021 doit en effet être mise en œuvre dans l’urgence afin de réduire la vitesse sur cet axe et d’assurer la sécurisation de celui-ci et plus particulièrement des usagers faibles. Nous sollicitons également à nouveau le SPW afin qu’il réalise une étude rapide pour prévoir d’autres solutions d’aménagement du tronçon Coronmeuse-Marexhe et de l’approche des ronds-points du Boulevard Zenobe Gramme. Cette étude devra se faire en tenant compte de la prolongation du tram jusqu’à la Place de la Licourt.

Le Conseil communal, en sa séance du 31 mai 2021, encourage et réaffirme la position ferme du Collège communal et sa demande à la Région wallonne à savoir :

- que des aménagements de sécurisation soient réalisés dans les plus brefs délais, et plus particulièrement le rétrécissement à une voie à l’approche des ronds-points qui a déjà fait l’objet d’un accord

- que toutes les études additionnelles soient effectuées dans des délais les plus acceptables pour les usagers, nos citoyens.

C’est la conseillère Vanessa Cibour (PP) qui pose la dernière question orale du Conseil : « Plusieurs habitants de la rue de la Banse m’ont interpellée afin de me faire part de leurs difficultés récurrentes pour pouvoir garer leurs véhicules dans leur rue malgré la fin progressive des travaux dans cette zone. Très peu de places y sont en effet disponibles. De plus, de nombreux habitants de la rue Rogivaux se gareraient rue de la Banse, ce qui limiterait encore le nombre de places accessibles et témoignerait d'un problème similaire dans leur rue. Outre l'inconfort quotidien ressenti, cette situation entrainerait de nombreuses difficultés lors, par exemple, du déchargement et de la livraison de marchandises ou de combustibles. Dès lors, serait-ce envisageable de créer davantage de places de parking ? Des solutions ou alternatives pourraient-elles être apportées aux habitants de ces rues et si oui lesquelles? »

L’échevine Isabelle Thomsin répond : « La rue de la Banse est une rue étroite où les possibilités de stationner ne sont pas nombreuses vu la configuration des lieux. La rue a été complètement rénovée et est actuellement beaucoup plus agréable pour la mobilité piétonne, cependant la largeur entre façades reste la même qu’avant et les places de stationnement ont été organisées et implantées là où légalement il était possible d’en mettre sans gêner la circulation des services des secours. L’étude a été faite dans le sens de garder un maximum de places tout en restant dans le cadre de la législation routière. Afin de limiter les entrées pour stationnement dans la rue de la Banse par d’autres habitants comme ceux de la rue Rogivaux, une possibilité est de mettre la rue de la Banse en circulation locale, ce qui rendrait libres les places prises à l’heure actuelle par les habitants de la rue Rogivaux. Une demande dans ce sens sera proposée à la Police ».