Aller au contenu. | Aller à la navigation

Herstal en quelques mots
Vous êtes ici : Accueil Loisirs Tourisme Herstal en quelques mots

Herstal en quelques mots

Un territoire et une histoire :

Connue de par le monde pour son passé industriel glorieux, Herstal est un important centre économique, commercial et scolaire situé au nord de Liège, Entourée par les communes de Liège, Juprelle et Oupeye, Herstal est longée par la Meuse et le canal Albert et constitue la porte de la Basse-Meuse.

Composé, depuis la fusion des communes en 1977, de l'intégralité des anciens territoires communaux de Herstal, d'une partie de Vottem, de la totalité de Milmort et de la moitié de Liers, le territoire communal compte exactement 39.690 habitants (au 31/12/2016) répartis sur un territoire de 23,5 km².

Par sa population, elle constitue la 10e entité la plus peuplée de Wallonie et la 4e de la province de Liège ; la 8e en termes de densité au niveau wallon, et la 6e en province de Liège.

Le 30 avril 2009, le Parlement wallon accordait à l’unanimité le titre de Ville à Herstal, un honneur déjà partagé par 65 communes en Région wallonne, mais qui n’avait plus été accordé depuis un quart de siècle.
 

Historique

  • Des premières traces aux Carolingiens:

Si les premières traces de l’activité humaine, à Herstal, sont celles de peuplades d’agriculteurs et d’éleveurs installés aux environs du Ve millénaire avant l’ère chrétienne, c’est dans les brumes de la fin de la période romaine et le début de la période mérovingienne qu’apparaît Heristal, qui signifie camp militaire.

La proximité de Tongres, de Maastricht et du diocèse de Liège joua sans doute en faveur de l’établissement d’un lieu de résidence principale des maires du palais d’Austrasie dont deux porteront le nom de la localité: Pépin de Herstal et son fils Charles de Herstal, qui ne fut renommé Martel que plus tardivement. C’est aussi sous le ministère de Charles Martel que pour la première fois le nom d’Heristal est cité dans un diplôme en 722.

Berceau des Carolingiens, Herstal fut un lieu de séjour très apprécié du grand empereur Charlemagne, véritable précurseur de l’Europe.

Simple villa à l’époque des débuts de Charles Martel, Herstal sera promue palais royal à partir de l’accession au trône de Pépin III le Bref.

Elle conserve cette fonction, de manière ininterrompue, pendant les règnes de ses successeurs. Il est vrai que le palais de Herstal est un centre politique de premier ordre et l’on peut souscrire à l’heureuse formule d’Eugen Ewig, le grand historien allemand, qui avance qu’à cette époque « le cœur de l’Empire battait sur la Meuse ».

Résidence favorite de Charlemagne pendant les 15 premières années de son règne, son premier capitulaire, dit de Herstal, y fut promulgué  en 779, Herstal fut aussi un palais où le souverain passait soit l’hiver, soit les fêtes de Pâques ou de Noël. Nombre de grands personnages y séjournaient et parmi eux des chefs militaires, comme le comte Roland, futur héros de la célèbre épopée médiévale.

  • La Cité des amuriers:
Essentiellement agricole, Herstal connut à partir du XVIIe siècle, une éclosion de l’artisanat : faïence, clouterie, horlogerie,... avant de participer aux XIXe et XXe siècles à l’explosion industrielle.

Dès le début du XIXe, Herstal se transforme et subit la grande mutation industrielle. L’activité s’intensifie dans les charbonnages, les forges et autres ateliers. Les métiers se diversifient et se spécialisent : quincailleurs, cloutiers, fondeurs, brasseurs,…

Parmi ces métiers, celui d’armurier devient une véritable spécialité qui vaut à Herstal son surnom de Cité des armuriers. Ces armuriers qui, en 1889, pour répondre à une commande de l’Etat de 150.000 fusils Mauser, vont s’unir et créer la Fabrique Nationale: FN, qui, encore à l’heure actuelle, est connue dans le monde entier.

Herstal, ce sont également les célèbres Demoiselles de Herstal, ces motos exceptionnelles fabriquées par la FN mais aussi par les firmes Gillet, Brondoit, Saroléa,… Malheureusement, la crise industrielle apporta le déclin et souvent la disparition de ces marques prestigieuses connues et réputées dans le monde entier.
  • Histoire sociale et reconversion:

C’est douloureusement que la reconversion s’effectua avec son cortège de fermetures d’usines et de suppression d’emplois. Herstal, cité armurière par excellence, cité du fer et du charbon, allait aussi devenir la cité de nombreux combats sociaux.

Un des plus célèbres mené au départ de la commune est sans nul doute celui des femmes-machines de la FN qui, en 1966, au cours des douze semaines de grève, revendiquèrent, pour la première fois au monde: A travail égal, salaire égal!

Aujourd’hui encore, Herstal reste réputée pour la qualité de sa main-d’œuvre et ses nombreuses industries de pointe dont beaucoup sont désormais installées dans le parc d’activités économiques des Hauts-Sarts, le plus important de Wallonie, mais aussi encore et toujours au cœur du tissu urbain.

Services aux citoyens et poids économique

  • Services et infrastructures publics:
La Ville de Herstal doit à son riche passé industriel et à l’importance de sa population de concentrer sur son territoire de nombreux services publics.
 
On peut ainsi relever la Justice de Paix cantonale, le Musée communal, une société de logement social: la SRL Herstal, la Maison de l’emploi de la Basse-Meuse, une caserne de pompiers professionnels, la crèche communale: la plus importante de Wallonie, deux infrastructures hospitalières: la clinique André Renard et le site du Château Rouge du CHR de la Citadelle, un bureau des Contributions, trois gares ferroviaires de voyageurs et une de marchandises, la piscine communale, deux halls omnisports,…

Herstal dispose également d’un vaste réseau d’enseignement de qualité ouvert à tous les publics. Ce ne sont pas moins de vingt-deux écoles fondamentales, deux établissements d’enseignement secondaire supérieur, une école polytechnique, un institut provincial ainsi qu’un enseignement spécial de type 1, 3 et 8 qui composent le système éducatif herstalien.

Elle bénéficie en outre d’un réseau de transport diversifié (route, rail, fleuve) particulièrement dense avec quatre sorties d’autoroute, notamment en direction de l’Allemagne, des Pays-Bas et du Luxembourg, de près de 200 km de voiries communales et de 16 lignes de bus qui sillonnent l’entité et quatre lignes de train.
  • Dynamisme économique:
Sur le plan économique, l’industrie manufacturière représente la part la plus importante de l’activité (61,6%) suivie du commerce (19,3%).

Les pôles principaux de l’économie herstalienne sont le parc d’activités économiques des Hauts-Sarts d’une part, qui s’étend sur 450ha et compte près de 300 entreprises fournissant pas moins de 8.000 emplois et d’autre part, le pôle commercial de la Basse-Campagne qui accueille une série d’enseignes réputées.

On estime à 2 500 le nombre d’activités économiques implantées à Herstal dont 575 points de vente commerciaux. La commune accueille en outre un marché hebdomadaire qui est le deuxième plus étendu de la  province de Liège après le marché dominical de La Batte.

Malgré une offre d’emplois conséquente sur son territoire, la commune souffre d’un taux de chômage particulièrement élevé culminant à plus de 22%.

Aussi et afin de coordonner le développement économique et commercial, la Ville de Herstal peut s’appuyer sur l’asbl Basse-Meuse Développement, structure supra-communale de soutien aux entreprises et de promotion des atouts de la Basse-Meuse.

Sport et culture à la une

Si elle présente la physionomie d’une cité industrielle, Herstal se veut également Ville sportive et culturelle.

Depuis avril 2007, elle dispose, à La Préalle, d’un magnifique hall omnisports communal logé au cœur d’une infrastructure sportive plus vaste comprenant des terrains de football, des terrains de tennis et une piste d’athlétisme. Il abrite plus de 30 clubs sportifs, dans une dizaine de disciplines différentes, et voit ainsi défiler plus de 1 000 sportifs chaque semaine. Il compte également une des plus belles salles d’escalade de Wallonie.

Ce remarquable outil se complète d’une piscine communale et d’un deuxième hall omnisports. Ces différentes infrastructures ainsi que ses quelque 180 clubs sportifs actifs sur son territoire attestent sans conteste du caractère sportif de notre Ville.

Mais Herstal, c’est aussi une vie culturelle riche avec de nombreux artistes qui y sont nés ou y ont vécu  Richard Heintz, le peintre des Ardennes. Greg, monstre sacré de la BD et papa d'Achille Talon. René Henoumont, journaliste, écrivain et chantre de La Préalle et de l’Ardenne,…

La Ville compte en outre un Musée communal reconnu par la Communauté française depuis 2008: il illustre l’histoire et le patrimoine herstaliens, de la préhistoire à l’époque contemporaine, en passant par le dynamisme culturel des XVIIIe et XIXe siècles et, plus récemment, la BD. Depuis peu, un musée de la fraise (à Vottem) et un musée du Motorium Saroléa

A côté de ces institutions, on retrouve également diverses confréries et traditions populaires comme Li fièsse dèl Sint Tchale: La fête de saint Charlemagne, et la procession de la Licourt et de Saint-Lambert.

Vie associative

Au quotidien, c’est ainsi près d’une centaine d’associations qui sont actives dans des domaines variés qu’ils soient à vocation culturelle, social, éducative, principalement en direction des plus jeunes, des seniors ou des allochtones. Depuis mai 2008, ces associations sont regroupées au sein de l’asbl Maison des associations culturelles de Herstal, premier pas vers la création et la reconnaissance d’un centre culturel.

Toujours au niveau culturel, la Ville de Herstal bénéfice d’un réseau de lecture publique reconnu depuis 2008 par la Communauté française. Ce réseau compte une bibliothèque pivot, située au centre de la  Ville, deux bibliothèques filiales et trois dépôts.

De même, cinq espaces publics numériques, installés dans différents quartiers de l’entité, permettent à un maximum de personnes d’avoir accès, gratuitement, à l’information et aux outils de communication les plus performants.
 
Enfin, depuis 2007, la Ville de Herstal fait partie de la Maison du Tourisme de la Basse-Meuse, affichant ainsi clairement sa volonté de valoriser son patrimoine et d’attirer des visiteurs.

Redéploiement urbanistique

Afin de redynamiser son cadre urbain marqué par le déclin de l’activité industrielle et améliorer le cadre de vie de ses citoyens, la Ville de Herstal a entamé depuis quelques années un processus global de rénovation de ses espaces bâtis, avec une attention particulièrement pour les lieux de vie densément peuplés.

Ce processus se traduit notamment par la mise en œuvre du schéma directeur de rénovation urbaine qui concerne un large périmètre au centre de la commune où résident plus de 7 000 habitants (soit près de 20% de la population).

Cette volonté de renforcer l’attractivité du cadre de vie des habitants conduira à de multiples réalisations, notamment avec le concours du FEDER, de subsides régionaux et de partenaires privés, dont la réalisation d’une nouvelle place communale, la création de parcs et jardins, le réaménagement total des boulevards contournant le centre de la Ville, l’assainissement de friches industrielles et la libération d’espaces à la fois pour la construction de logements, d’espaces communautaires et d’entreprises compatibles avec leur environnement.
Actions sur le document
banniere-hall.jpg

herstal_banniere_agenda.jpg

« Décembre 2017 »
Décembre
LuMaMeJeVeSaDi
123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031
Notre newsletter
Votre email

HTML
Text
Visitez les archives
Fonds Européen
Le Fonds européen de développement régional et la Wallonie investissent dans votre avenir
http://europe.wallonie.be

logo_feder+wallonie2.jpg

Charte contre le dumping social
Charte contre le
dumping social

dumping.jpg

Le parking à Herstal
Réforme du parking
au 1er janvier 2016

parking.jpg

 
La météo à Herstal
Ce site est optimisé pour le navigateur Firefox.

Sécurisé, fiable et rapide, Firefox est gratuit et simple à installer.