Aller au contenu. | Aller à la navigation

Navigation

Navigation
Menu de navigation
Vous êtes ici : Accueil / Ma ville / Services communaux / Environnement / Nature et espaces verts / Jardin nature
Actions sur le document

Gestion différenciée des espaces verts

La Belgique s’est engagée à stopper le déclin de la biodiversité au sein de l’Union européenne. De son côté,  la Wallonie a mené toute une série d’actions en ce sens, dont le soutien à la création d’un pôle de gestion différenciée.

Au niveau communal, nos services se sont lancés, avec l’aide de l’asbl du "Pôle de Gestion différenciée des espaces verts", dans une nouvelle démarche de développement durable et de sauvegarde de la biodiversité : la gestion différenciée des espaces verts.

La gestion différenciée des espaces verts est une manière de gérer les espaces verts qui consiste à appliquer des modes de gestion et d’entretien différents en fonction de leur usage. Le but est de faire évoluer le modèle horticole vers une gestion plus respectueuse de l’environnement et de la santé en tenant compte des contraintes pratiques : techniques, humaines et financières.

Cela peut comprendre :
  • Le fauchage tardif de certains talus.
  • La réduction de l’emploi des pesticides.
  • Le recours à la lutte biologique.
  • L’utilisation de plantes vivaces.
  • L’utilisation de plantes couvrantes.
  • La plantation d’arbres ou arbustes indigènes.
  • Le choix pour des techniques prévenant les herbes sauvages : mulch, couvre-sol, etc.
La gestion différenciée permet de :
  • Rationaliser la gestion des espaces verts en prenant en compte le manque de personnel ou les restrictions budgétaires.
  • Améliorer les conditions de travail du personnel.
  • Diversifier les espaces verts : espace fortement, moyennement ou peu entretenu.
  • Préserver ou développer la biodiversité : végétale mais aussi animale.
  • Améliorer la qualité de vie en diversifiant les qualités paysagères.
  • Réduire la pollution, par exemple : réduire les pesticides.
  • Valoriser l’image de marque de la commune au point de vue environnemental.
  • Sensibiliser le public : pesticides, biodiversité.
Cette méthode peut également être appliquée à l’échelle d’un jardin, en diversifiant les espaces selon l’espace disponible et les fonctions recherchées :
  • Pelouses.
  • Prés fleuris.
  • Plantes vivaces, plantes sauvages, plantes mellifères : utiles pour les abeilles et les papillons.
  • Arbres et arbustes indigènes, arbres fruitiers.
  • Haies mixtes.
  • Tas de bois ou de pierres.
  • Mares.
  • Autres aménagements.
L’objectif est de laisser aussi une place à la nature dans le jardin et de contribuer à la biodiversité.

Pour en savoir plus

Asbl Pôle de gestion différenciée.

Service public de Wallonie.